Diluer sa peinture avec du white spirit … c’est bien?

Peindre à l'huile : les essences

Peindre à l'huile : les essences

Une distraction favorite de mon amie Christelle, est de me regarder peindre, une tasse de thé à la main, lovée sur le petit sofa de mon atelier. Selon son humeur du jour, je suis soit complimentée, soit critiquée, soit assaillie d’interrogations sur mes sujets, ma technique et autre…je précise qu’elle peint également.

Aujourd’hui, alors que je m’exerçais à peindre une petite nature morte dans les règles de l’art flamand, je l’entends me poser ces questions :

«  Mais dans quoi tu trempes ton pinceau ? C’est de l’essence ? Moi je dilue ma peinture avec du white spirit, c’est bien ? »

Après un petit cri étouffé de stupéfaction, me voila partie pour éclairer sa lanterne, d’une belle explication sur l’utilité des médiums pour l’huile (Petite explication qui je pense fera le plus grand bien à beaucoup).

« C’est du medium, pas de l’essence. Cela sert non seulement à diluer sa peinture, la rendre plus douce, plus onctueuse, mais aussi à l’enrichir en résine (en corps gras), pour lui assurer une bonne pérennité. Cela évite les craquelures, les embus, les frisures, et autres sinistres. C’est en utilisant du medium que l’on respecte la règle du gras sur maigre. A savoir pour l’exemple d’un tableau réalisé en 3 étapes :

-démarrer son œuvre avec une peinture maigre : avec l’adjonction d’un médium dilué avec de l’essence de térébenthine

– puis poursuivre son œuvre après séchage avec une peinture plus grasse : moins d’essence dans le médium

– terminer son tableau avec du médium pur.

Autre détail sur l’importance du médium. Il en existe de différentes sortes. Chacun a sa spécificité et ses qualités. Il y en a des très fluides, des onctueux, des pâteux. Certains prennent vite. D’autres collent à la toile et sont plus épais. Et ils auront tous une influence sur l’écriture et le rendu final. Quand au white spirit, garde le juste pour nettoyer tes outils »

A la lueur de toutes ces explications elle eut une autre question :

« Mais alors, moi, tu connais mon style et ma technique, qu’est ce que je dois prendre comme médium… ? ».

Et me voila repartie pour passer en revue tous les médiums existants, mes préférés, et ce que l’on obtient avec. A suivre ….

Découvrir ma sélection d’essences :

Essence de térébenthine Lefranc & Bourgeois

Essence sans odeur Sennelier

Essence de pétrole inodore Talens

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , , ,

9 commentaires pour “Diluer sa peinture avec du white spirit … c’est bien?”

  1. PETITJEAN dit :

    Bonjour,
    j’ai lu votre article mais ce n’est tjrs pas claire pour moi .Quel medium à mélanger ds essence.Le même médium en finition l’huile de lin ?J’aimerai avoir plus de détail
    merci pour la débutante

  2. Lao dit :

    Bonjour,
    Je suis comme la personne au dessus, vos explications ne sont pas claires :((

  3. Véronique dit :

    Il ne faut jamais utiliser de white spirit pour peindre.
    Il faut utilisé un médium.
    Je fais mon médium moi même
    Essence de térébenthine + vernis dammar
    Si vous travailler avec de la peinture a l’huile en tube il ne faut pas rajouté ou très peu a la find’huile surtout de lin.
    L’huile de lin a trop haute dose fait craqueler la peinture.
    éviter de vernir vaux tableau si vous employez des clacis.
    Eux aussi a faire soit même.
    si vous travaillez avec des pigment il faut utiliser un liant de broyage meilleur de tous est celui de chez Sennelier il existe aussi des liant de broyage pour gouache et aquarelle.

    Il faut travailler maigre sur gras.
    mais surtout enduire son support même si il est déjà enduit universelle.
    deux couches d’un mélange de poudre de lithopone, de blanc de meudon et du caparol.
    un verre de lithopone, un verre de blanc de meudon ou d’espagne, un verre d’eau remuer bien pour enlever les grumeaux, un verre de caparol remuer et enduire au peinceaux, séchage rapide.
    Le mieux est de tendre soit même ses toiles sur chassis nu a clés.

  4. Véronique dit :

    Il ne faut jamais utiliser de white spirit pour peindre.
    Il faut utiliser un médium.
    Je fais mon médium moi même
    Essence de térébenthine + vernis dammar
    Si vous travailler avec de la peinture a l’huile en tube il ne faut pas rajouté ou très peu a la fin d’huile surtout de lin.
    L’huile de lin a trop haute dose fait craqueler la peinture.
    éviter de vernir vos tableaux si vous employez des glacis.
    Eux aussi a faire soit même.
    si vous travaillez avec des pigments il faut utiliser un liant de broyage le meilleur de tous est celui de chez Sennelier il existe aussi des liants de broyage pour gouache et aquarelle.

    Il faut travailler maigre sur gras.
    mais surtout enduire son support même si il est déjà enduit universelle.
    deux couches d’un mélange de poudre de lithopone, de blanc de meudon et du Caparol de chez Binder.
    un verre de lithopone, un verre de blanc de meudon ou d’espagne, un verre d’eau remuer bien pour enlever les grumeaux, un verre de Caparol remuer et enduire au pinceau, séchage rapide.
    Le mieux est de tendre soit même ses toiles sur châssis nu a clés.

  5. Muriel Soriano dit :

    Au dessus je lis « il faut travailler maigre sur gras »…. je suppose que c’est une erreur, même si des fois cela peut produire des effets intéressants!

  6. frenchartist75 dit :

    Bonjour,
    Bien-sûr que l’on peut diluer au White Spirit (qui est une essence minérale), tout comme on peut diluer à l’essence de Térébenthine (essence végétale) sans être obliger de passer par un medium.
    Que vous travailliez avec des tubes ou des pigments,il y de l’huile de lin, qui sert de liant. Rajouter un peu d’essence pour une raison ou une autre, est en soi travailler avec un « medium ».
    Il faut respecter le gras sur maigre pour éviter les craquelures car les premières couches « boivent » les couches supérieures c’est à peu près la seule règle importante. D’autant plus importante si vous décidez d’utiliser un vernis au final.
    La peinture est une expérience personnelle et régulière. Je vous invite tous à TOUJOURS tester ce qu’on vous déconseille : vous ne pourrez pas en mourir.

  7. elisa dit :

    Merci de vos conseils et oui, dans la vie c’est toujours la règle des « 3 T » qui l’emporte :
    Tester
    Tester
    Tester
    :-)

  8. Caroline dit :

    Bonjour,
    J’ai un petit problème avec le séchage de mon tableau.
    Sur une grande toile, j’ai fait un portrait, et je voulais mon fond noir mate. Donc j’ai mélangé de le peinture a l’huile noir et du white Spirit. Après 6 mois de séchage, cette partie est toujours collante, pourquoi?

  9. BERNARD dit :

    Bonjour
    Gras sur maigre en 1ère couche ? Simple : utilisez de la peinture acrylique ( pour tableaux bien sur )- Avoir 4 ou 5 couleurs de base suffit – attendre 2 ou 3 h de séchage par précaution ( une 1/2 h peut suffire même ) et on continue avec de la peinture à l’huile.
    Cordialement

Laisser un commentaire