Ne bricolez pas vos acryliques !

Je connais quelques petits malins qui utilisent de la peinture acrylique du bâtiment (achetée dans des centres de bricolage) pour réaliser leurs tableaux. Pour un prix bien inférieur, ils ont ainsi plus de peinture. Bien que cela fonctionne, il y a tout de même des risques et des limites à subtiliser ces gammes bâtiments aux gammes beaux-arts.

L'acrylique

L'acrylique

Tout d’abord le mot acrylique définit une large gamme de résine avec chacune ses spécificités. Les résines utilisées en beaux-arts ne sont pas les mêmes. Elles sont plus souples et supportent mieux la dilution sans perdre leurs qualités (accroche, souplesse, stabilité). Ensuite la concentration en pigment est différente. Elle est nettement plus forte en gamme beaux-arts. Ce qui produit des peintures au pouvoir colorant plus élevé, avec des couleurs plus saturées, plus lumineuses, plus intenses. Les pigments utilisés sont également stables. A la différence des pigments des gammes bâtiments qui peuvent s’éclaircir, ou jaunir au fil des années. L’opacité qui est une grande qualité en peinture n’est pas aussi performante et fiable avec les acryliques bâtiments. Il en est de même pour la finesse et l’onctuosité.

Je ne peux donc pas vous conseiller d’utiliser de l’acrylique bâtiment à la place de nos belles peintures à tableau. Il en va de la qualité et de la pérennité de vos œuvres.

A l’inverse il est possible d’utiliser de la peinture acrylique beaux-arts pour peindre un décor en extérieur. Dans ce cas, il faut du haut de gamme telle la Liquitex. On prépare la surface avec une sous-couche blanche acrylique bâtiment, appliquée au rouleau (cette impression isole le fond et le fixe), puis on peint avec notre peinture. Ensuite un simple vernissage suffira.

A vos risques et périls si vous n’écoutez pas mes conseils ! Moi je décline maintenant toutes responsabilités !

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , , , , ,

4 commentaires pour “Ne bricolez pas vos acryliques !”

  1. REJASSE dit :

    Bonjour Elisa,

    Votre blog est vraiment une réussite et très utile. J’ai une question sur l’acrylique à vous poser. J’utilise du médium acrylique pour retarder le temps de séchage, j’aimerais savoir si on peut faire son médium car c’est un produit assez cher. Peut-on utiliser l’huile de lin ?

    Merci d’avance.

    Cordialement,

    Janine Rejasse

  2. giraux dit :

    Bonjour,
    Est il possible de réaliser une peinture acrylique sur du contreplaqué afin de faire un tableau pour décorer son balcon couvert? Est ce que le tableau va s’abimer?
    Merci d’avance
    Cdlt

  3. carl dit :

    bonsoir,

    Ce n’est pas parce qu’on a payé son gramme d’acrylique 10 fois son prix normal que l’on a du talent !
    Je préfère voir de l’ acrylique de « bricolage » entre de bonnes mains.

  4. elisa dit :

    Evidemment que le matériel et le talent ne font pas qu’un ! Mais franchement vous trouvez sympa que les toiles bricolées soient biodégradables ? Super ! L’artiste peint et tout se désagrège en moins de 5 ans … J’ai déjà assisté à des crises de larmes (je peux vous dire que 10 ans plus tard, une copine artiste s’en mord encore les doigts : elle avait utilisé du grand n’importe quoi pour réaliser un tableau qu’elle adorait et bien sûr les couleurs n’ont pas tenu, elles sont devenues toutes jaunes youpiiiii !!!!).
    Alors moi je sais pas pour vous, mais me concernant c’est non !
    Autre remarque parce que ce sujet me tient à coeur et concerne beaucoup d’autres produits : la mauvaise qualité sera toujours vendue trop cher ! Je suis contre ces produits (parlons des acryliques par ex) qui nous sont proposés à des prix incroyablement bas (et donc ne contiennent que des charges et peu de pigments) : d’une part vous en mettez trois fois plus (et c’est pareil pour les gessos par exemple), d’autre part les marges sont monstrueuses et les profits non justifiés en plus sont générés sur ces produits, que nous refusons de proposer. Les artistes s’y méprennent et croient faire des bonnes affaires, à la bonne heure : ils achètent de la charge dépigmentée au prix légèrement plus bas que du vrai pigment. Alors dites moi qui respecte qui dans l’histoire ? C’est non et ce sera toujours non, et ce qui est sympa quand on est chef d’entreprise d’une petite société comme la nôtre, c’est qu’on le décide et qu’on s’y tient, sans pression et après avoir bien muri la question.
    Je laisse donc les acryl de bricolage aux magasins de bricolages, voire même à certains mammouth des beaux-arts qui osent proposer des gammes marketées qui, si elles devaient subir quelques analyses, se révèleraient bien médiocres compte tenu du prix pratiqué.
    Bonne journée chère Carl :-)

Laisser un commentaire