Osez jouer les cartes des couleurs : peignez fauves !

Si les œuvres des impressionnistes et des fauves sont si belles, c’est surtout car elles sont riches en couleurs. Au-delà du style, de la touche, des sujets même, c’est bien l’abondance de couleurs chatoyantes et lumineuses qui ravit nos yeux.

De telles couleurs ne sont pas toujours exactes et réelles dans la nature, mais peu importe ! Le principe même de la peinture est d’interpréter la nature pour la rendre plus belle.

Aucunes obligations ne nous contraignent à respecter la réalité. Quand le tableau est fini, le sujet, le modèle, disparaissent pour faire place à l’œuvre. Alors ne nous privons pas de ces belles couleurs que nous avons en tube pour EXTRAPOLER la réalité. Car il s’agit bien d’extrapolation. Une petite explication s’impose.

Le principe consiste à se servir comme repère, des faibles couleurs existantes sur le modèle. Ensuite, lors de la mise en couleur, nous allons exagérer, exprimer ces couleurs de manière plus vive, plus franche, plus saturée. Par exemple, si nous nous affairons à peindre un paysage, et que devant nous s’offre un ciel clair, un peu grisonnant,  pourquoi ne pas forcer sur le bleu pour lui donner plus de gaité. De même si nous avons à peindre des feuillages. Ravivons ces verts avec du vert de vessie, du jaune, pour augmenter leur luminosité et fraicheur. Ces petites lueurs violacées dans les montagnes au lointain seront peintes à grand renfort de violet. Pour les toits en tuiles de ces maisons de Provence, forçons sur des valeurs orangées. Voila le principe de l’extrapolation.

On triche, exagère, force sur les valeurs, rajoute des touches de-ci delà de couleurs pures.

 

Le résultat est que nous aurons des œuvres vivantes et joyeuses, comme cette petite étude, pourtant très simple.

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , , ,

3 commentaires pour “Osez jouer les cartes des couleurs : peignez fauves !”

  1. delestaque dit :

    Salut
    rien n’est plus vrai que ça , exagérons, interprétons, jouons avec les couleurs, les contrastes, renforçons les ombres, remplaçons une couleur par une autre, n’ayons pas peur d’aller au delà, la peinture, c’est pas le réél
    en revanche, ce petit paysage m’apparaît assez faible en couleurs, je nsais pas, pourtant mon écran semble correct ?
    Tout ceci est rès pertinent, on lit assez peu ce genre de choses sur le Net

  2. elisa dit :

    Merci de vos commentaires. Ce blog est un espace qui vous est dédié, vous semblez aimer la peinture haute en couleurs (et moi donc !)
    si vous possédez des illustrations, n’hésitez pas à nous les poster, je les présenterai avec grand plaisir.
    Bonne journée

  3. delestaque dit :

    Salut
    je ne suis pas spécialement adepte du haut en couleurs, mais là, c’est certainement pas dû à la peinture mais à la reproduction, et je n’ai pas grand chose à montrer pour l’instant, merci en revanche pour la proposition, dès que j’ai quelque chose, je le posterai avec plaisir, j’ai bien quelque chose, mais comme j’ai pas mon ordi qui est en panne, la repro n’est pas excellente à cause de l’écran du portable
    Haut en couleurs, couleurs délicates de l’aquarelle, peu importe, du moment qu’il y a de l’émotion !
    A bientôt

Laisser un commentaire