Les couleurs à ne pas acheter : votre palette et portefeuille vous diront merci !

Nos chers fabricants ne nous facilitent pas la tâche en nous proposant tant de couleur dans une même gamme. Lesquelles choisir ??? A chacun de composer évidement sa palette selon ses affinités et sa sensibilité.

Cela dit il y a quand même des couleurs à éviter. Si si !!

Inutile d’avoir trente six jaunes, et autant de rouge, de vert et de bleu. Un jaune tendance citron, un autre moyen, un autre foncé, puis de l’ocre jaune, suffiront. Faites le même tri pour chaque couleurs de base. Pas la peine par exemple d’avoir un rouge de cadmium clair, un rouge japonais clair, et un rouge vermillon, car les différences sont très, et trop subtiles.

Autres choses, certaines couleurs conduisent au désastre. J’exagère un tout petit peu. Parmi ces couleurs « maudites », il y a les verts phtalo et Armor. Ce sont des verts hyper vifs, pétants, et froids. Pour peindre des feuillages, des arbres, de l’herbe, c’est une catastrophe. C’est du moins mon avis, mais chacun fait comme il veut.

A éviter aussi les couleurs issues de mélange que l’on peut faire soi même, et aussi bien. Je pense au bleu mélangé à du blanc, aux teintes chair et aux jaunes de Naples.

Voila donc quelques conseils qui réduiront vos dépenses.

 

En ces temps bien difficile, rien n’est négligeable 😉

 

 

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , , , , , , ,

7 commentaires pour “Les couleurs à ne pas acheter : votre palette et portefeuille vous diront merci !”

  1. marie-claire dit :

    Je suis entièrement d’accord ! Avec un peu de pratique, on sélectionne une bonne dizaine de couleur de base et on fait ses propres mélanges.

  2. Robin dit :

    En accord avec ce qui est dit à l’exception des jaunes de Naples ! indispensables selon moi, en particulier si vous faites du paysage. C’est une teinte que l’on retrouve beaucoup dans toutes sortes de paysages, et du moins dans pleins de mélanges, par exemple pour adoucir les verts, dans le ciel d’horizon en fin de journée, pour les sols éclairés par le soleil etc. etc. … On peut bien sûr le reproduire par des mélanges de couleur, mais cela fait perdre beaucoup de temps, et sa couleur subtile n’est pas si facile à reproduire, cela implique trop de mélanges. Donc personnellement je la recommande en priorité !!! Elle sert dans énormément de mélanges…

  3. Perin dit :

    Dialogue intéressant, conseils nécessaires et utiles aux débutants. Par expérience je propose cette liste,
    pour aquarelle ou huile:
    le jaune de Naples reste en bonne place
    4 sortes de « brun »: ocre jaune, terre de Sienne nat., terre d’ombre brûlée, rouge anglais
    jaunes de cadmium: moyen et citron
    rouges de cadmium: clair et foncé
    bleus ceruléum, de cobalt et outremer foncé
    magenta
    dioxazine pourpre ou violet de cobalt
    orange de cadmium moyen
    verts chrome de zinc, Véronèse, olive,
    blancs: de zinc (transparence) et de titane (opacité)

    ceci est une bonne base: les cadmiums sont chers mais les résultats sont là.
    Choisir une bonne marque fiable
    Pour s’exercer: une marque d’étude bon marché.
    A moduler suivant les goûts et sensibilité de chacun.
    Bon travail artistique ! Jacques Perin.

  4. delestaque dit :

    salut
    le vert phtalo, celui ci, je ne suis pas prêt de le terminer, j’ai ça depuis le début, j’ai dû avoir eu ça en promo, et comme j’étais vraiment néophyte, j’ai pris, et effectivement j’ai flanqué ( mais ça, c’est pas grave ) un travail en l’air, des feuillages ….
    impossible de virer ce ver flashant !
    j’arrive à peu près à m’en servir au prix d’une gymnastique de mélanges pas banale
    pour les tons  » chaires  » ?( bon, c’est pour rire, il n’y a pas de smileys )
    et rarement de réponses hélas
    en revanche, même si je ne connais pas certaines couleurs, je suis d’accord avec Perin
    pour la marque, là, je ne sais pas ce qui est fiable ou pas ?

  5. sadorge dit :

    Vous pourriez aussi ajouter qu’il n’est pas besoin d’acheter cher le Blanc acrylique J’achete ce blanc en rayon peintures souvent dans les magasins faillites
    un pot me dure des années … à conditions de remettre de temps en temps un film d’eau doucement sue la surface de la peinture et bien refermer apres usage

  6. elisa dit :

    Oui je suis d’accord mais attention toutefois aux blancs qui jaunissent. Je me rappelle de cette cliente il y a une dizaine d’années qui m’avait contactée au sujet d’une gamme achetée chez nous qui avait « virée au mélange un peu jaunâtre ». je me suis déplacée dans son atelier et on a discuté, (on a même appelé l’ingénieur chimiste, c’était une véritable énigme et le fabricant voulait comprendre). Car la marque était réputée. Et là, dans cet atelier, je tombe sur des blancs de titane d’une autre marque made in China, achetée chez un confrère bien connu, à bas prix. Je la regarde et sans se parler, bah clairement,, on s’est comprises.
    Bon donc oui mais gaffe aux bonnes affaires … Moi je dis oui, avec quelques feux oranges quand même 😉
    Et puis ça veut dire quoi au juste un prix bas pour de la peinture mayonnaise (oui je les appelle comme ça)? C’est carrément se moquer du monde quand on voit les marges que certains fabricants beaux-arts se font en marketant des gammes venues de je ne sais pas où à des prix honteux pour ce qu’il y a dedans : des pigments pourris massacrés dans des charges neutres histoire de faire passer le truc pour de la peinture. Bref … A la limite, c’est comme tout, il vaut mieux acheter ses pigments et se préparer sa propre peinture si on souhaite conserver la qualité et peindre sans trop dépenser. C’est comme l’alimentaire à mon humble avis … En tout cas merci pour votre conseil, c’est sympa de déposer un post sur mon blog. Bonne journée

  7. Suire dit :

    merci beaucoup pour ces précieux renseignements .

Laisser un commentaire