Que pensez-vous des cours de nu ?

 

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lancé un message d’incompréhension, alors voila :

Je me suis rendue dans l’atelier d’un collègue enseignant peintre qui propose des cours de nu. C’est je pensais plus sympathique de dessiner sur le vif que de travailler d’après photo. Je fus vraiment désenchantée !!

Je me disais que pour une séance de 2h30, j’aurai la possibilité de réaliser une belle étude de nu, et profiter de quelques conseils judicieux. Mais rien ne s’est passé ainsi.

Je découvris à ma grande déception comment en fait se déroulent la plupart des « cours » sur ce thème.

Le « prof » demande au modèle de changer de position toutes les 15mn !!!! Peu importe l’outil, chacun peint ou dessine avec ce qu’il veut !!

Inutile de dire qu’en 15mn, je n’ai pas eu le temps d’approfondir mes études. J’ai eu juste le temps de réaliser le tracé de la silhouette à chaque pose !!!

Je n’ai évidement pas compris l’objectif de ces cours. Impossible après le tracé d’esquisser un travail de modelé, de placer ombres et lumières. Impossible aussi d’avoir quelques conseils sur comment même dessiner la silhouette. Comment procéder, comment démarrer le dessin, quelle méthode suivre, les règles de proportions du corps humain….rien de rien !!!

A ces questions, que j’ai évidement posé, on m’a répondu :

« Il faut aller à l’essentiel, représenter le corps avec expressivité et force, d’un trait vigoureux et sûr. L’intérêt n’est pas de construire un dessin abouti, ni de maîtriser le modelé ou connaître l’anatomie d’un corps, mais de libérer le geste de toutes contraintes ». Hum hum !!!

Effectivement on était loin de toutes démarches académiques. J’ai rien appris ! J’ai rien compris ! Enfin si, qu’il existe vraiment deux écoles de peinture et que je ne me retrouve pas dans ce type d’ « apprentissage » et démarche. Pour mes prochains nus, je demanderai à une amie de poser pour moi, chez moi, et aussi longtemps que je voudrai.

Et vous, qui avez certainement connu ce genre d’expérience, vous a-t-elle enrichi ? Qu’en pensez-vous ?

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , , , , , ,

17 commentaires pour “Que pensez-vous des cours de nu ?”

  1. Marie Paule Barco dit :

    Dessiner vite permet de garder un niveau de concentration élevée.
    On voit l’essentiel : l’attitude, les proportions…
    On est économe dans ses traits.
    On laisse de côté les détails, ainsi la force et l’expression sont plus grandes et le trait plus dynamique.
    Il faut tenir son crayon vers le milieu, avoir le poignet très souple et faire de jolis gestes.
    Ne vous laissez pas démoraliser par cette première séance…

  2. Myriam dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, les profs de la fac dans les cours de « croquis » utilisaient aussi cette technique. Il s’agit d’aller à l’essentiel et de travailler globalement (avoir qq chose de fini et pouvoir s’arrêter à n’importe quel moment).
    Cela a pour seul but de ne pas travailler par « morceaux », enfin il me semble, et de rajouter des détails au fur et à mesure. Il existe probablement des cours où cela se passe différemment, il vaut mieux à mon avis faire une autre tentative… A suivre.

  3. guantiero joele dit :

    Je suis enseignante d’arts plastiques j’apprend à mes élèves adultes les proportions du corps humain et l’on travaille les ombres et les lumières à chaque cours.Cependant les exercices de croquis rapides,je les entame lorsque les élèves ont dejà bien acquis une bonne maitrise du dessin de nus.Dans létablissement ou j’ai fait mes études,nous avions des cours d’observation des sujets et un autre cours qui s’intitulait « expression »,c’est dans ce dernier que nous realisions des croquis rapides!15 min par pose .J’ai fait mes études en Belgique et l’enseignement y était de très haute qualité.

  4. Bertrand dit :

    C’est le genre de situation où l’on apprend rien si l’on ne sait pas déjà… certaines choses.

  5. delestaque dit :

    Bonjour,
    je souscris à ce qui a été dit, Marie Paul, Joele Myriam, le but est effectivement de travailler globalement, mon prof de peinture me disait que quand il allait à des ours, c’était toutes les dix minutes et qu’il pouvait lui même change d’angle
    j’aimeria bien faire ça, mais là où je suis, les cours municipaux, non seulement sont chers et ce cours semble déjà plein avant les inscriptions, mais, c’est la méthode officielle, si on peut dire, c’est très formateur, même si ça parait déroutant

  6. Marie dit :

    Bonjour,
    Pour moi le dessin est la base de tout et le corps humain est la première étape à franchir. J’ai appris il y a des années, dans une école d’Arts Appliqués, à dessiner et aussi à modeler d’après des nus qui posaient longtemps et cela m’a permis d’acquérir une certaine habileté, après bien sûr l’apprentissage traditionnel des proportions au nombre d’or. Les modèles restaient figés 1 heure et souvent 2 heures avec des repos de 5 mn et gare à ceux qui bougeaient : ils se faisaient lyncher !
    Plus tard, devenue prof d’A.A. à mon tour, je proposais à mes élèves de travailler seul d’après photo : on en trouve plein dans les pubs magasines de mode. Cela permet de prendre tout le temps que l’on veut. Et je leur recommande aussi de dessiner des squelettes. Démarche perfectionniste totalement différente de celle des Arts Plastiques…

  7. elisa dit :

    Merci mille fois pour cette remarque. Bonne lecture de ce blog et n’hésitez pas à commenter les autres articles. Bonne journée

  8. Emilio Sújar dit :

    Bonjour, pour saisir cette occasion de dessiner des nus de la vie dans un court laps de temps avez-vous essayé de dessiner dans une taille petite?, qui raccourcit le temps et je suis sûr que vous Vous pourrez même ajouter des ombres si vous avez déjà une certaine laxité dans la matière.
    Personnellement, je pense que la chose la plus importante c´est que les modèles sont vraiment intéressant, tout le reste reste deuxième.
    Vous pouvez voir comment je travaille sur ce lien:
    http://emiliosujar.com/
    Mais je vous préviens que vous ne pouvez lire cette page qu´en espagnol (ma nationalité) et en anglais.
    Salutations.

  9. delestaque dit :

    Hello,

    moi, le dessin de corps d’après photo, je trouve que ça ne sert à rien, sinon à recopier une photo

  10. Valy husson dit :

    Bonjour,
    Pour les cours de modèle vivants, il y a deux approches: le cours de dessin académique (avec fil à plomb, recherche des proportions justes) ou l’on prends son temps. Et il y a le cours de dessin expression libre où l’on recherche la rapidité d’exécution, le coup d’œil, l’équilibre, l’expression de la pause.
    Pour ma part j’ai fait les deux et je préfère l’expression libre, les poses rapides qui demandent beaucoup de concentration, d’énergie, de recherche du trait juste . Le prof est aussi très important , il faut qu’il insuffle une dynamique et pousse les élèves au max de leur possibilité et renouvelle les thèmes.
    L’important c’est donc ce que vous propose le professeur.

  11. elisa dit :

    Merci beaucoup de vos commentaires. Donc c’est vrai deux aspects distincts à appréhender lors d’un cours de peinture, le côté académique nécessitant un certain temps et celui certes plus détaché, plus aérien encore, nécessitant le mouvement rapide, voire même la liberté du geste sans nécessairement tergiverser ni se poser 1000 questions. La spontanéité à l’état pure :-) je comprends tout à fait !
    Bonne journée

  12. Cindy dit :

    J’ai eu la même formule de cours de nu durant mes études et je l’ai trouvé très enrichissante ! Pour progresser il faut parfois être un peu « brusqué », de cette manière, on a pas d’autre choix que d’aller à l’essentiel et être le plus efficace possible dans son trait. Par expérience, j’ai trouvé que c’était la meilleure méthode pour entrainer sa main et parvenir à un début de dextérité. C’est vrai qu’au début c’est déroutant, voire agaçant ou frustrant, mais après quelques séances, les poses de 15 minutes me paraissaient interminables ! Je préférais les pauses de 5 minutes :)
    Ces conditions sont comparables à un véritable entraînement, elles ont pour but d’exercer le regard et de développer sa propre méthodologie pour parvenir à un bon résultat. Elles donnent en quelque sorte les clefs pour réussir des oeuvres plus approfondies par la suite. Pour s’améliorer dans une discipline, il faut « pratiquer », faire des dixaines de dessins, mêmes ratés apportent plus au final que de passer des heures à gommer sempiternellement au même endroit sur un même dessin qu’on veut plus abouti.
    Ceci dit, certainement que cette méthode ne convient pas à tous les tempéraments, et la lacune de conseils de la part du prof est à déplorer c’est certain ! :-)

  13. elisa dit :

    Merci Cindy
    Bon c’est décidé, à la rentrée, j’ai décidé de renouveler l’expérience et de lâcher prise, privilégiant plus de légèreté et m’exerçant avec détermination, priorité au mouvement à à la liberté de création induite par ces temps rapides ! 😉

  14. elisa dit :

    c’est génial en tout cas le blog pour partager et échanger, merci merci encore à tous !

  15. Karine dit :

    En effet ça peut paraître frustrant mais ça oblige à viser l’essentiel, les proportions, la ligne et le volume ainsi que les appuis… plus tard dans l’année le prof propose certainement des temps plus importants. C’est ce qui se passe chez nous en tous cas!

  16. Nicolas Lorach dit :

    Bonjour,

    J’ai créé le site de recommandations Haut Les Cours qui recommande des cours dans le cadre des pratiques amateurs à Paris et en Ile-de-France, notamment en arts plastiques: https://hautlescours.fr. Je me permets de mentionner le site ici car un certain nombre des cours recommandés sont des cours de modèle vivant et que s’il est vrai que la rapidité des poses est souvent de mise, certains professeurs proposent parfois des poses relativement longues.

    Bonne visite!

    Nicolas

  17. Camille dit :

    Bonjour Martin,
    Je vous remercie pour votre commentaire et vous souhaite une pleine réussite dans votre projet. C’est effectivement une très bonne idée que de recommander l’ensemble des cours proposés dans votre région.
    Au plaisir de vous revoir sur le blog,
    Camille

Laisser un commentaire