Le cours du mois : maîtriser le clair-obscur

S’il y a bien une technique de peinture qui me fascine, c’est le clair obscur. Cette manière de mettre en valeur des éléments, sur un fond sombre a quelque chose de magique. Elle donne aux œuvres un caractère intimiste, mystique et précieux. J’adore. Une petite démo expliquant cette technique serait super intéressante. J’ai soumis cette idée à Roland Charbonnier, et aussitôt dit aussitôt fait.

Voila ce qu’il nous a servit :

« Comme il se doit, je commence par un petit dessin représentant un gros poivron vert »

 

« Je place mes couleurs de fond en commençant par le poivron : Un joli vert composé de vert de vessie, de terre verte, d’ocre jaune, une pointe de blanc, et par endroit une pointe d’ocre rouge »

 

« Je poursuit par le fond, très sombre, avec un mélange d’ocre rouge et de terre de Cassel. Déjà je place l’ombre portée (terre de Cassel pure) de mon poivron en donnant une direction à ma lumière. On observe que le premier plan du fond est plus clair (moins de brun) »

 

«  Ensuite je réalise le modelé de mon légume avec des nuances vert foncé (vert de vessie, terre verte, noir) pour les ombres, et vert clair pour les lumières (vert de vessie, jaune). Je sculpte ainsi les reliefs de mon poivron avec ces nuances. »

 

« je peins la queue de mon légume avec des valeurs ocre, puis j’ajuste l’intensité de mes ombres propres pour avoir une valeur proche de celle du fond. Les ombres propres du poivron doivent de fondre et même se confondre avec le fond. Ainsi nous devons avoir l’impression que le fond enrobe bien le poivron »

 

« Je force sur la lumière avec du blanc sur les quartiers de face du légume. Deux petites gouttes d’eau en trompe l’œil pour animer le tout, et voila. On remarque que les contours de mon poivron sont à peine perceptible car fondus »

« On voit au travers de cette étude que le contraste doit être fort entre le fond, très sombre, et le premier plan qui reçoit une forte lumière. Cette lumière disparaît peu à peu pour être envahit par l’obscurité. C’est ce que l’on appelle le clair obscur

Impressionnant, efficace, comme d’habitude !

Merci Roland.

Liste du matériel utilisé :

> 1 Toile Label Art Lin Moyen

> Des pinceaux Raphaël et Isabey

> Couleurs : Rembrandt Huile 40 ml, Lefranc & Bourgeois extra-fine 40 ml

> Fusains et crayons Faber-Castell

 

 

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , , , ,

5 commentaires pour “Le cours du mois : maîtriser le clair-obscur”

  1. Lylou dit :

    Au final l’ocre rouge de départ n’apparait plus ?

    Cette couleur  » terre de cassel » je ne la connais pas. Sur Wikipédia il est écrit  » La terre de Cassel est un pigment appartenant à la famille des oxydes de carbone. Sa couleur tend vers le noir et est souvent utilisée en peinture. »

    J’avais dessiner au pastel gras une courge et le pédoncule qui était d’une couleur indéterminée je l’ai fait en jaune :-s Je pense que je vais repasser dessus des tons ocres afin que le jaune soit moins criant.

  2. david dit :

    salut,

    pour ma part je pratique la peinture du » clair obscure » a la différence de toi , je commence mes toiles par le fond et ensuite j’incruste mon élément
    mon thème est principalement basé sur la sensualité, dailleur qui ma valu 2 prix cette année mais je ne reste pas fixe sur cette idée, les grottes sont un autre sujet intéressant
    je ne sait pas d’ou tu es, mais j’expose du coté de Bourges à la fin du mois d’octobre, et à coté de salbris au début octobre,
    en attendant tu peux visiter mon site

    bonne continuation

  3. amandine dit :

    Bonjour, c’est bien d’avoir donné une explication sur ce sujet. L’article est simple et efficace. En revanche, dans la liste de matériel, tu indiques Isabey et Raphaël, cela indique la marque mais pas le type de pinceau. En fait pour être précis, il faudrait également donner le numéro de série (de 2 à 4 chiffres) qui se trouve inscrit à côté de la marque sur le manche du pinceau. Et avec ces infos là, on sait exactement à quel pinceau se référer :)

  4. amandine dit :

    Et pour compléter cet article, vous avez une analyse de vidéo qui a été réalisée sur cette technique : http://techniquedepeinture.com/peindre-un-tableau-baroque-par-maitre-donato-grieco/
    Merci !

  5. Suzanne dit :

    Bonjour, j’ai fait une peinture à l’huile et cela représente un paysage d’hiver le soir, mon ciel est bleu noir et il y a une belle lune très claire. Et il y a aussi de belles maisons , mais comment donner un effet de nuit à la grandeur de ma toile puisque la neige est blanche bleuté, je ne sais pas comment faire pour donner un effet d’ensemble de nuit.

Laisser un commentaire