Ombres et lumières en aquarelle : cours de peinture

 

Ce mois-ci, voici une démo à l’aquarelle que je souhaite partager avec vous.

« L’intérêt de ma démo est de vous montrer qu’il est parfois nécessaire d’interpréter un sujet en modifiant à souhait les éléments qui le composent. L’interprétation et l’extrapolation font partie des réflexes à adopter pour embellir son sujet. Cela veut dire que nous sommes toujours libre de varier les couleurs, les formes, la mise en place des éléments du modèle, quel qu’il soit.

De plus les ombres et lumières présentes et visibles du modèle ne sont pas forcément, voir jamais celles que l’on va peindre. »

1-« voici mon modèle. Très moche !! Les défauts apparents : pas d’ombres propres, lumière trop latérale et trop forte sur le potiron, pauvre en couleur avec cette bouteille blanche sans intérêt !! »

 

2-« je dessine ce sujet en plaçant mon potiron plus en avant par rapport à ma bouteille, pour éviter de les avoir côte à côte. »

 

 

 

3-«  Ensuite je place des jus de couleur sur mes éléments. Puisque je suis à l’aquarelle, avec un petit bout de papier, j’essuie pour libérer le blanc du papier, et placer ainsi dans la foulée ma lumière, qui vient de droite. Ma bouteille est devenue bleue, et mon pâtisson a pris aussi de la couleur. C’est plus joli ainsi. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4-« Ensuite, avec des lavis plus forts en couleur et plus concentrés, je travaille le modelé, inexistant sur ma photo. Je commence par la bouteille. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5-« Je poursuis avec le potiron. Vous remarquerez que  je place aussi une ombre sur la bouteille, produite par le potiron, ainsi qu’une subtile nuance orangée dans cette ombre pour simuler un léger reflet.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6-« Puis idem sur le pâtisson. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7-« Et pour finir, dans une valeur froide proche de celle de la bouteille, je place l’ombre portée des éléments sur le sol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà comment,  à partir d’une banale photo, en extrapolant les couleurs, jusqu’à inventer, et en redéfinissant le modelé, j’arrive à produire une jolie aquarelle. »

C’est vrai que nous avons souvent pour défaut de trop vouloir reproduire ce que nous avons sous les yeux. Alors que nous avons tous les outils, donc la possibilité et la fantaisie de pouvoir embellir la réalité.

 

Matériel utilisé :

Support pour l’aquarelle Clairefontaine : Bloc Fontaine grain fin 300 grammes

Pinceaux série 7 Winsor & Newton

Pinceaux raphaël et petit gris

Aquarelle Winsor & Newton en demi godet

facebooktwitterpinterest

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire