Les liens entre la Peinture et la Musique

Peut-on faire un lien entre la musique et la peinture?  C’est une question qui demande réflexion et débat.

L’énergie des peintures de Claude Weisbuch

La musique est parfois le thème d’une œuvre. Certains peintres en ont fait leur spécialité, avec virtuosité. Je pense précisément à Claude Weisbuch. On perçoit dans ses œuvres toute l’énergie, la passion et la frénésie dégagées par le musicien. Le mouvement est intimement associé au musicien dans ses tableaux. Ses tableaux décrivent un état, une action, celui du musicien en exercice,  mais n’évoquent pas une mélodie ou un rythme.


Je pense qu’il est difficile qu’une œuvre décrive une musique. Elle peut évoquer une ambiance, une situation, à l’image de ces (trop souvent vu à mon gout) peintures représentants des jazzmen jouant dans un club. Bien souvent pour suggérer une émotion un sentiment, le figuratif rejoint l’abstrait. C’est alors une avalanche de symboles, de couleurs, de formes qui se mêlent à des objets, et le plus souvent des instruments, pour évoquer la musique.
Mais sachant qu’une même musique ne provoque pas les mêmes émotions à tout le monde, comment la traduire pour que tous s’y retrouvent ? De plus, nous n’avons pas non plus la même lecture d’une œuvre abstraite. Tout est histoire de ressenti, d’interprétation et surtout d’imagination.  Le lien, alors, entre la musique et la peinture, est à mon sens purement subjectif et personnel. Cela dit rien ne nous empêche d’être inspiré par une musique en créant notre œuvre. Puisque celle-ci a une influence sur notre humeur, notre dynamisme, nos propres émotions, on peut se laisser guider au gré d’un rythme ou d’une mélodie. Pour l’anecdote, très amusante, notre dévoué spécialiste Roland, peint toujours en écoutant du rock.  Imaginez-le composer une nature morte en clair obscur façon Delatour, ou un paysage champêtre à la manière de Fragonard, en écoutant du ACDC. Si si j’en suis témoin !

Emotions et technicité, apprentissage et intuition

D’ailleurs il affirme que la peinture, c’est comme la musique. Mais sur un autre plan que celui évoqué précédemment. Il fait un parallèle entre ces deux arts, mais dans un sens purement technique. Pour interpréter un titre, quel qu’il soit, et quelque soit l’instrument, il faut avoir une certaine maîtrise et des connaissances. Jouer une sonate de Mozart, attaquer un riff des Stones ou un air de Brassens n’exigent pas les mêmes repères et chaque morceau apporte son lot de technicité.

Mais il reste que sans base techniques sans connaître un minimum ses gammes, sans avoir « ramé » pendant de longs mois avant de sortir un son correct et audible d’un instrument, il parait impossible de jouer. Créer demande, en plus de notre sensibilité propre et de notre inspiration, encore plus de maitrise et connaissance. Jouer de la musique expérimentale en tapant sur des casseroles et en enregistrant les hurlements d’un chien à qui on écrase la queue, le tout mixé avec des bruits de chantier et je ne sais quoi d’autre, ça existe !! Mais qui adhère à ça et qui aime, à part l’auteur ? Le mouvement punk cela dit vous affirmera le contraire, l’essentiel chez lui c’est la création, la démarche, peu importe au final le résultat tant que l’épanouissement est au rendez-vous.

L’abstraction a-t-elle libéré notre intuition ?

Pour la peinture, l’art abstrait nous a libéré de certaines servitudes techniques, certes, mais il ne faut pas imaginer que sans un minimum de technique nous pouvons créer, et surtout créer ce que nous souhaitons. Contrairement aux idées reçues, se lancer dans l’abstraction avec en poche de solides connaissances et techniques nous permettra de nous exprimer plus précisément et manier avec plus de bonheur les couleurs, formes et textures. D’ailleurs c’est aussi vrai en danse, le classique reste la formation de base et le conservatoire souvent un passage nécessaire avant de dériver vers d’autres danses plus contemporaines. Idem pour l’apprentissage des bases du solfège. La peinture n’échappe pas à la loi du genre.
Pour revenir à l’abstraction, rappelons au passage que les précurseurs de cette forme artistique étaient des peintres figuratifs confirmés (Picasso, Kandinsky,  Klimt etc.). Cela dit rien n’empêche de peindre sans technique, sans expérience et sans base. Il existe même des résultats très heureux. Certains ont la chance d’avoir intuitivement le sens des couleurs et de la beauté. Mais cela reste un don exceptionnel.
En ce qui concerne la peinture figurative et le dessin, il est périlleux voir suicidaire de réaliser une œuvre sans toutes ces bases. Connaitre ses accords, ses gammes, les justes tonalités sera gage d’harmonie et réussite.
C’est pourquoi ce blog existe ! Pour vous enrichir et partager un maximum de connaissances.
D’ailleurs, j’aimerais beaucoup lire vos réflexions et avis sur cette question :

Selon vous, peut-on faire un lien formel, virtuel, sensitif, artistique, entre la musique et la peinture ?

A vous lire Chers internautes dessinateurs et peintres

En attendant, la playlist de l’Atelier c’est ici et nulle part ailleurs :

Soundcloud Label Art

Elisa

facebooktwitterpinterest

3 commentaires pour “Les liens entre la Peinture et la Musique”

  1. Luc BERNAD dit :

    Bonjour Elisa,

    Ah là, vous tombez dans mon domaine. Dessiner la musique est le fruit d’une longue relation qui aboutit actuellement à un dessin qui s’abandonne totalement au rythme. Tendance punk. L’intérêt en ce moment est de partager en video, performance, l’énergie que j’ai développée sur des grands formats ces dernières années, seul, en atelier. Combiner les réflexes de 40 ans de dessin avec le rythme, je le vois comme un danseur qui s’approprie un espace. Après, je commence à peine à montrer cette approche et attends les réactions.

    A découvrir August Von Briesen et le livre de Michel Henry « dessiner la musique, théorie pour l’art de Briesen ».
    Un lien sur mon site en remontant un peu dans « Actualités ». La seule étude sur le sujet à ma connaissance.

    Merci pour vos services, j’aime votre toile polyester. Je ne suis pas le seul, j’ai dû prendre du coton ce jour! Pas grave.

    Meilleures salutations à toute l’équipe.

    Luc BERNAD

  2. Aurélie dit :

    Le lien existe entre tous les arts. En musique et danse, l’on utilise les partitions musicales et chorégraphiques. Le mouvement perpétué en calligraphie rejoint cet accord majeur en traçant ligne après ligne une création visuelle. J’adore Pollock qui a une peinture assez sonore.

  3. le croquis de coté dit :

    J’adore ce peintre Claude Weisbuch, j’essaye aussi d’illustrer la musique sur un blog destiné aux enfants mais avec moins de talent. http://crayondorchestre.canalblog.com/archives/2017/02/05/34897435.html

Laisser un commentaire