Rencontre avec les organisateurs du Festival VRRRR

Cette année, Label Art a le plaisir d’être partenaire du 4ème Festival VRRRR. Cet évènement se déroule au musée d’Art de Toulon durant le week-end des 20, 21 et 22 novembre. Hildegarde Laszak et Benoît Bottex organisent ce festival depuis ses débuts. Les deux coorganisateurs ont eu la gentillesse de m’accorder de leur temps, si précieux.

affiche vrrrr

 

Nous sommes le 19 novembre 2015, la veille de l’inauguration. Arrivée au musée d’Art, je pénètre dans une salle méconnaissable. Tout, pour le moment, n’est que bricolage de la part des artistes et des bénévoles. Grâce aux constructions de ces amoureux de l’art, les planches ont donné vie à des tables sur lesquelles les dessinateurs réaliseront leurs œuvres. D’autres planches ont quant à elles permis de réaliser des bancs pour le public. La sonorisation est installée en haut d’un grand escabeau, habillée d’un épais rideau. L’odeur de peinture fraiche mélangée à celle du bois apporte à ce lieu atypique, au sol jonché d’outils, une touche conviviale. Ce lieu, où l’on resterait volontiers, se prépare à accueillir douze dessinateurs, pas moins de vingt musiciens, et au moins autant de danseurs.

 

L’idée du Festival VRRR

Tout a commencé durant la participationdes deux coorganisateurs à des concerts dessinés. La création en direct et  l’action de dessiner devant le public les ont immédiatement conquis. Hildegarde Laszak et Benoît Bottex ont alors voulu proposer ce type d’expérience à d’autres artistes. Par chance, ils ont eu l’opportunité d’organiser un festival dans le musée. Cette possibilité de préparer un « évènement vivant » comme ils l’appellent les a tout de suite séduit. En effet, une simple exposition, « quelque chose de statique, où on prépare, on accroche et tout est terminé » n’aurait pas été satisfaisante pour les deux artistes. Avec le Festival VRRRR, les dessins sont mis dans une réalité, au cœur d’un évènement festif, proche du public. L’approche est plus humaine.

Dès le début l’intérêt pour le public est apparu comme une évidence, mais également pour les artistes, qui trouvent une relation unique et une approche particulière de la création. L’idée du festival c’est donc cela, la proposition d’un dispositif d’aménagement dans l’espace et dans le temps, pour que des dessinateurs vivent l’expérience du dessindevant le public, avec des musiciens. La notion de partage est essentielle. Le dessin n’a plus besoin d’attendre d’être dévoilé pour exister, cela se fait instantanément. Les artistes peuvent rajouter des choses ou modifier leurs œuvres selon l’activité du moment, les retours perçus, la musique… ils s’inspirent des choses existantes autour d’eux.

Le Festival VRRRR est un mélange des éléments qu’aiment ses deux organisateurs, un festival à leur image, la réalisation de ce qu’ils aiment vivre. Et cela fonctionne.

 

Photo prise par Benoît Bottex.

Préparation du festival VRRRR, par Benoît Bottex.

Les choix des artistes

Chaque artiste peut soumettre sa candidature pour participer au festival. Cette année, ils n’étaient pas moins de quarante dessinateurs à vouloir participer ! La moitié des douze dessinateurs sélectionnés est choisie parmi ces candidatures. L’autre moitié relève du choix des deux organisateurs. Leur but est de représenter un large diaporama des différentes pratiques contemporaines. D’ailleurs, le dessinateur peut devenir sculpteur ou musicien parfois, mais se passionne toujours dans des pratiques ouvertes.

Clavecin du Festival VRRRR, par Camille Jouglas

Clavecin du Festival VRRRR, par Camille Jouglas

Les bénévoles du festival VRRRR

Durant la semaine de préparation et de montage, près de vingt bénévoles ont prêté main forte à Hildegarde Laszak et Benoît Bottex. Pendant les trois jours du festival, quinze restent présents, et les douze dessinateurs se joignent au groupe, ainsi que la vingtaine de formations musicales (de un à six musiciens pour chaque groupe)… cela forme un groupe conséquent !

20151120_174542

Violon chinois, par Camille Jouglas

« L’art sauvera le monde » Fedor Dostoïevski

L’art… et la curiosité. Cela se ressent pendant le festival. Nul besoin d’être féru d’art contemporain ou initié à l’art pour apprécier ces instants de partage. Cet évènement est accessible à tous, il s’agit d’un moment de fête et de rencontres humaines ! Quelqu’un qui n’a jamais été intéressé par l’art, ou qui n’est même jamais allé dans un musée peut y trouver le moyen de lier des relations humaines. Il suffit juste d’être curieux et de franchir le portail…

D’ailleurs, la pratique du dessin,  qui ne nécessite que du papier et un crayon est connue et accessible à tous. Le festival met cette pratique en avant et en dévoile les qualités. En venant au festival, l’individu donne de l’importance à des choses qui pourraient paraitre légères, et pourtant… Grâce au festival, le public se rend compte que ces petites choses-là, ces libertés très légères, qui semblent dérisoires, amènent beaucoup de messages. Il faut défendre ces choses-là. Il faut défendre cette liberté-là. C’est cette liberté qui sauvera le monde, Benoît Bottex en est sûr.

 

Deux coorganisateurs-dessinateurs

Le plaisir et la liberté s’emparent forcément des deux organisateurs durant le festival. Benoît Bottex, qui fait de la musique électrique et de la clarinette, ne peut s’empêcher de jouer de la musique. D’ailleurs, au cours du week-end il jouera à plusieurs reprises du violon chinois. Hildegarde Laszak, quant à elle, ne peut résister à l’appel des crayons.

20151120_174614

1ère salle du Festival VRRRR, par Camille Jouglas

Le reste de l’année

Le festival VRRRR occupe les deux organisateurs pendant près de trois mois pour sa seule préparation. Le reste de l’année, le Metaxu devient leur principale activité. Il s’agit d’un lieu d’art, où sont reçus chaque semaine des artistes. L’ambiance y est très conviviale grâce à des séries d’expositions et une buvette où résonne de la musique.

 

Rendez-vous l’année prochaine !

Mais n’oubliez pas, le 4ème festival VRRRR se déroule jusqu’au dimanche 22 novembre !

 

Camille de Label Art

facebooktwitterpinterest

Laisser un commentaire