Archive pour la catégorie ‘route des arts’

Je vous présente le Pôle Arts Plastiques de la ville de Six-Fours

vendredi 21 septembre 2018

C’est par une belle après-midi de septembre que je me dirige vers la Maison du Patrimoine de Six-Fours située au Brusc à quelques mètres de la presqu’île du Gaou. Au loin, le club de voile, le vent léger souffle dans les branches de pins, la mer s’étend à l’infini. Je ressens une immense sérénité.

IMG-9308

La charmante villa qui accueille les œuvres des artistes s’impose immédiatement comme un lieu enchanteur. Le jardin incite à la promenade. Ariane PIGAGLIO, Médiatrice au Pôle Arts Plastiques de la ville de Six-Fours me rejoint tout sourire. Heureuse de me présenter la nouvelle exposition de Phot’Azur.

IMG-9316

La maison du Patrimoine abrite des talents exceptionnels.

« A chacun son thème », exposition de l’association Phot’Azur. On sent là que son Président Henri CHICH a choisi d’exposer des thèmes aussi variés que les explorations au Spitzberg, en passant par la macro d’insectes (Jean-Daniel TOSELLO), ou encore un excellent point de vue rapporté du Festival Burning Man qui a lieu chaque année aux Etats Unis. Je citerai aussi la photo de l’éléphant façon « Harcourt » (très beau travail d’Anne-Marie ETIENNE), les photos sous-marines (Eric BORNET, Claude MAERTENS) et le travail très créatif d’Emmanuelle GEORGES (Immergination).

IMG-9309

Le Festival Burning Man

Le Festival Burning Man C’est une rencontre artistique qui se déroule chaque année dans le désert de Black Rock, dans le Nevada. C’est l’initiative d’un homme hors du commun, Larry Harvey Imaginez 50000 personnes débarquant de tous les coins du monde, qui viennent y célébrer la création artistique ! Une ville temporaire est créée à cette occasion : Black Rock City. Tout les festivaliers participent au processus créatif. Ils inventent une ville dont la base reste la même chaque année : par respect pour la planète, Black Rock City sera détruite après chaque fin de festival ! Altruisme, Générosité, Partage, Respect de l’environnement : voici les principes fondateurs de ce Festival dément qui unit pendant quelques jours tous les créateurs les plus déjantés de la planète. C’est à travers un vrai voyage photographique que je découvre les photos de ce Festival. Merci à Mathieu VAUTRIN qui expose sur ce thème en ce moment.

Citer tous les talents de cette exposition photographique serait très long je ne peux que vous inciter à venir découvrir l’explosion de thèmes, de couleurs et le travail remarquable de chaque artiste.

IMG-9311 IMG-9314 IMG-9312

Les 26 photographes sélectionnés à cette occasion pour exposer leurs créations nous livrent leur regard de vie. Le vernissage de Phot’Azur aura lieu le 28 septembre à 18h30. L’occasion de découvrir les membres de cette fabuleuse association.

IMG-9317 BR

Ariane PIGAGLIO et Henri CHICH, Président de l’association Phot’Azur

La Maison du Patrimoine de Six Fours regorge de talents. Actuellement sont exposées les œuvres des collégiens de Font De Filliol qui ont travaillé dans le cadre des journée du patrimoine avec une recherche très poussée sur les hameaux Six-Fournais (dans le cadre de la section patrimoine qu’ils ont choisi en classe de sixième).

Mise en page 1

Six-Fours aime les artistes : la Maison du Cygne exposera du samedi 22 septembre au 10 novembre la talentueuse Isabelle SICRE. « Horizons » sera le thème de cette exposition avec un travail nous plongeant dans un univers immersif très intense. J’ai eu l’occasion de découvrir les premières toiles : les réalisations texturales ainsi que les thèmes explorés nous racontent une histoire. Lumière, travail des couleurs, « Horizons » sera exposée dans un cadre enchanteur et vous pourrez aussi apprécier le jardin remarquable de la Maison du Cygne après la visite.

18 10 armistice1

Enfin pour les amoureux de l’histoire, je vous invite à vous rendre à l’exposition « Traces et Mémoire de la grande Guerre à Six Fours », qui a lieu à la Batterie du Cap Nègre du 21 septembre au 18 novembre. Denis PERRIER, délégations anciens combattants et jumelage, a réuni à cette occasion des pièces prêtées par les six-fournais. Il s’agit donc d’exposer des objets et des lettres détenus au sein des familles depuis des décennies qui seront exposées au public pour la première fois à cette occasion. A noter qu’à cette occasion, vous pourrez découvrir les statues « Gueules cassées » sculptées par Pierre PELLIZON.

Pour en savoir plus :

Pôle des Arts Plastiques de Six-Fours

Lien Facebook : cliquez ici

Dans les coulisses de l’Ecole d’Arts Plastiques de Narbonne

jeudi 23 août 2018

IMG_0606

Il souffle un vent chaud sur Narbonne en ce 23 août quand, revenant d’un jogging matinal, je découvre au hasard de mon parcours une magnifique bâtisse à quelques mètres du pont des marchands. Et quel heureux hasard ! Mes foulées me portent vers l’Ecole d’Arts Plastiques du Grand Narbonne que je vais vous faire découvrir aujourd’hui.

IMG_0602

Tout d’abord une cour intérieure dessert plusieurs univers bien distincts. Celui que je vais vous faire visiter aujourd’hui se situe à gauche en rentrant. Au second étage d’un bâtiment d’époque, quelques marches à monter et j’entre dans les salles de sculpture, de dessin et d’Arts Plastiques.

L’Ecole d’Arts Plastiques accueille chaque année 450 membres. Qu’il s’agisse de nos juniors initiés dès 4 ans à la technique picturale et graphique, en passant par les collégiens et lycéens, ou encore les adultes déjà initiés, la transversalité des techniques et des niveaux ou encore des âges est au coeur du projet. C’est ainsi par exemple que cette École accueille chaque année des artistes en résidence qui expriment leur créativité au travers d’installations réalisées en travaillant avec les membres de l’école.

IMG_0604

Ainsi l’installation d’un artiste ayant travaillé sur le papier japonais et le thème de la carte sous toutes ses formes : carte d’identité, carte à gratter, carte grise, carte à jouer. La projet a abouti sur de nombreuses réalisations menées conjointement entre différentes sections artistiques de l’Ecole.

S’initier, se perfectionner, travailler les images sous toutes leurs formes et aussi depuis un an se préparer au concours avec un cursus de 35 heures préparant aux écoles d’Arts, aux Arts décoratifs ou encore aux Écoles d’Architecture. Pour vous inscrire, il faut avoir au moins 17 ans et commencer le cursus dès le mois de septembre.

IMG_0605

L’École d’Arts Plastiques de Narbonne a plus que doublé ses objectifs et aujourd’hui atteint presque 100% de ses capacités d’accueil. Sa Directrice Madame Anne BOUSQUET a su mettre en place des partenariats avec les différents acteurs culturels et associations, et dynamiser des projets et actions qui se déroulent toute l’année sur le territoire.

Huit professeurs y enseignent et montent des projets avec d’autres écoles unissant ainsi leur connaissances et savoir-faire. Comme ce projet où trois pôles universitaires se sont unis autour du thème web. L’École d’Arts Plastiques de Narbonne y a apporté ses compétences bien évidemment en matière de design et de recherche visuelle.

Pour en savoir plus :

Ecole d’Arts Plastiques du Grand Narbonne

1 rue de l’Etoile, 11000 Narbonne –  Mail – Téléphone : 04 68 58 10 83

Secrétariat : Delphine DESSAW

Ouvert au public le mardi et le vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30, le jeudi de 9h à 12h et de 14h à 17h, et le mercredi jusqu’à 18h.

La rentrée c’est le 10 septembre ! Pour vous inscrire, l’Ecole est ouverte jusqu’au 31 août de 8h30 à 12h30.

IMG_0607

 

 IMG_0608

L’histoire de Lefranc Bourgeois

mardi 7 novembre 2017

Nouveau logo Lefranc Bourgeois, huile lefranc bourgeois, peinture huile fine, peinture huile extra fine, peinture lefranc bourgeois

Aujourd’hui je vous propose de découvrir une belle histoire. Celle de la maison Lefranc Bourgeois. Depuis maintenant 300 ans cette maison évolue, innove et reste attachée aux traditions et valeurs qui ont fait d’elle une entreprise unique. De génération en génération, les fondamentaux se transmettent et permettent de porter toujours plus haut cette entreprise, sur les piliers essentiels que représentent l’écoute des Artistes, une passion pour la couleur et une volonté de repousser les limitées scientifiques et industrielles de la peinture.

Une histoire pour la passion des couleurs

La maison Lefranc Bourgeois a vu le jour en 1720, sous le nom unique de Lefranc. Celle qui allait devenir une des plus grandes maison du monde des beaux-arts est née grâce à l’ancêtre de la famille Lefranc, Charles Laclef. Ce dernier souhaite effectivement s’initier à la production de couleurs. Entre destin, talent et héritage, cet apprentissage est une véritable réussite pour lui, si bien qu’il ne tarde pas à devenir le fournisseur officiel du peintre Chardin.

1775. Le fils de Charles Laclef ouvre l'enseigne "À la clef d'argent"

1720. Boutique de Charles Laclef à Saint Germain.

Dès ses débuts, la maison Lefranc se définie par les valeurs de Charles Laclef, et se démarque dans le monde des beaux-arts grâce à sa proximité avec les peintres et la passion de son fondateur pour les couleurs ainsi qu’un savoir-faire français. D’ailleurs, aujourd’hui encore chaque couleur est fabriquée au Mans, en France.

Tout s’accélère en 1753 lorsque Charles Laclef est officiellement nommé fournisseur de peinture du château de Versailles. Et pour cause : en moins de 35 ans les peintures de la maison Lefranc ont réussi à se démarquer par leur pureté, leur stabilité et leur caractéristique non novice. Dès lors, la renommée de la maison Lefranc et des peintures Lefranc devient mondiale.

1753. Charles Laclef devient officiellement fournisseur des peintures du château de Versailles.

1753. Charles Laclef devient officiellement fournisseur des peintures du château de Versailles.

Lorsque Lefranc Bourgeois libère les peintres

En 1775, le petit-fils de Charles Laclef fonde l’enseigne « À la clef d’argent ». Cette boutique marque le début de l’histoire familiale mais aussi de l’industrie des beaux-arts.

Près d’une décennie plus tard, en 1859, Alexandre Lefranc réalise la première grande innovation de la marque : le tube de peinture à l’huile doté d’un bouchon à vis. Alexandre Lefranc, connu pur son génie et sa passion, a compris le besoin des Artistes de sortir de leur atelier. Cela devient donc possible grâce à la maison Lefranc, après des années de recherche sur le conditionnement de la peinture. Grâce au bouchon à vis, la famille Lefranc libère les Artistes et s’inscrit définitivement dans l’histoire de l’Art.

1859. Création du bouchon à vis.

1859. Création du bouchon à vis.

Ce profond désir d’accompagner les artistes au plus près de leurs besoins demeure aujourd’hui encore au cœur de la philosophie de la marque.

Les innovation continuèrent les années suivantes. Des produits tels le Jaune de Naples ou de nouveaux médiums voient alors le jour. Dans le même temps, de nombreuses couleurs à l’huile sont crées par la maison Lefranc. Des couleurs à l’huile à la pureté et à la composition inégalables aujourd’hui encore. Les peintures à l’huile Lefranc se déclinent en peinture à l’huile fine Lefranc et l’extra extra-fine.

Grâce à l’industrialisation la marque peut vendre ses produits en Italie, en Belgique ou en Allemagne dès 1885. Cela marque le début de l’exportation et d’une notoriété bientôt mondiale.

La naissance de Lefranc Bourgeois, comme une évidence

C’est en 1965 que la marque Lefranc Bourgeois que nous connaissons aujourd’hui est créée. Le rapprochement des maisons Lefranc et Bourgeois est vécu comme une évidence. En effet, à cette époque la maison Bourgeois innove déjà depuis de nombreuses années dans le domaine de la peinture beaux-arts : création de la gouache moderne et rajeunissement des médiums Flamand et Vénitien. De plus, la maison Bourgeois est l’une des premières à créer les peintures dites « non dangereuses ». Enfin, sans la famille Bourgeois, la laque de garance Cramoisie n’aurait jamais vu le jour.

La saviez-vous ? La maison Bourgeois est celle qui a mis au point le procédé pour extraire la garance. La nuance « Laque de garance cramoisie » est aujourd’hui disponible dans les huiles extra-fine Lefranc Bourgeois.

 

Aujourd’hui encore les valeurs de Lefranc Bourgeois se transmettent de génération en génération, en restant axées sur les éléments essentiels depuis sa création : une passion pour la couleur, une volonté de repousser toujours plus loin les limites scientifiques et industrielles.

D’ailleurs, après l’innovation du tube de peinture au bouchon à visser, Lefranc Bourgeois innove en 2017 en libérant les émotions… Ces nobles peintures à l’huile extra-fine et fine promettent à la marque de marquer les esprits et de faire de cette année un nouveau tournant. Un de plus, pour notre plus grand plaisir…

huile extra fine lefranc bourgeois, peinture a l'huile lefranc bourgeois, nouvelle peinture à l'huile extra fine lefranc - Label Art

 

« À la fois au service du peintre et à l’avant garde de l’Art, Lefranc Bourgeois invente son métier : un savoir-faire sans cesse réinventé, des couleurs toujours plus fines, expressives ou sophistiquées. »

 

Pour aller plus loin :

Lefranc Bourgeois vous raconte son histoire

Lefranc Bourgeois vous présente ses nouvelles huiles

Michel Rouvier expose à la galerie RAVAISOU

samedi 5 décembre 2015

 

IMG_3107

Aujourd’hui Label Art roule en direction de Bandol.

Bandol : ses plages, son casino, ses magasins et bars à l’ambiance cosy. Oui Bandol ville attrayante aux multiples visages et surtout ville d’Artistes et de talent. La Galerie Ravaisou abrite en ce moment les toiles de Michel ROUVIER. Marquez une pause en baguenaudant dans les ruelles de ce village typique provençal et ouvrez la porte de la galerie pour découvrir ou redécouvrir le travail de cet artiste talentueux. Michel ROUVIER vous expliquera avec passion son travail pictural, les effets, la lumière et surtout les moments qu’il exprime avec poésie et force. De Saint-Pétersbourg que Michel ROUVIER a souhaité retranscrire dans un mouvement de couleurs aussi somptueuses que rares, à la plage de Portissol qu’il aime contempler le matin, en passant par des jeux de lumière et variations autour de thèmes variés, Michel ROUVIER nous livre son travail de cette année, celui qui a été rythmé au fil de ses rencontres, contemplations et émotions.

 

 

« J’ai souhaité peindre la force de la mer sans cette vision figée de la carte postale. Ici, le ciel n’apparait pas, l’accent est porté sur la puissance de cette vague et les grains de sables qu’elle propulse. C’est le mouvement immuable et le rythme que j’ai souhaité peindre », nous explique Michel ROUVIER en nous montrant une de ses créations qui saisit l’instant et tout la vibration de ce moment suspendu.

IMG_3116

Capter l’instant, saisir l’importance du moment, et le retranscrire dans ce qu’il possède de merveilleux. En y ajoutant un caractère propre et cette touche particulière qui s’imbrique et se déploie à l’infini dans chaque peinture : voilà le sentiment qui nous envahit et chaque oeuvre apporte à sa manière une touche unique qui inspire à la contemplation.

« Si la vie n’a pas de sens, qu’est-ce qui nous empêche d’en créer un ? ». Cette citation si célèbre prend ici un véritable envol, car au fil des sujets et thèmes nous retrouvons celui de nos propres vies, qui avancent en hésitation ou de manière intrépide ou audacieuse, pour parfois nous surprendre et nous émerveiller, ou d’autres, nous amener vers l’arrêt et la réflexion, la nostalgie, l’espoir et la joie.

Nous sommes très heureux de ce moment partagé avec l’Artiste et vous invitons à venir le découvrir jusqu’au 13 décembre.

Galerie Joseph Ravaisou expose Michel ROUVIER
Rue des Ecoles
83150 Bandol

Horaires d’ouverture : 9 heures – 18h30

 

La route des arts N°3

jeudi 27 mai 2010

Label Art a le plaisir de vous faire découvrir sa lettre d’information mensuelle : “La route des arts N°3″, pour la première fois sous la forme d’un magazine de 22 pages Cliquez ici pour la consulter

La route des arts N°2

mardi 13 avril 2010


Label Art a le plaisir de vous faire découvrir sa lettre d’information mensuelle : « La route des arts N°2″, Cliquez ici pour la consulter

La route des arts

lundi 8 mars 2010

Label Art a le plaisir de vous faire découvrir sa lettre d’information mensuelle  : « La route des arts », Cliquez ici pour la consulter