Articles taggés avec ‘artistes’

Les artistes du signe du Bélier Du 21 Mars au 20 Avril

mardi 10 avril 2012

Vincent Van Gogh – Robert Doisneau (photographe) – Raphaël – Juan Gris – Max Ernst – David Hamilton (photographe) –– Claire Brétecher (illustratrice) – Ferdinand Cheval (surnommé le facteur Cheval) – Fragonard –James Ensor –  Maurice de Vlaminck – etc…….

 

Le signe du Bélier est symbolisé par … un Bélier !

A noter que dans un troupeau, le Bélier c’est celui qui vient en tête.

Ca tombe bien : c’est le premier signe du zodiaque.

Il est le symbole de l’arrivée du printemps qui évoque la naissance, le, la poussée de la sève, le renouveau, en un mot la VIE !

 

Le Bélier est un pionnier bouillonnant d’idées

Il a la réputation de foncer tête la première et tant pis s’il se fend le crâne ! Il veut être le premier partout, tel Léonard de Vinci (né le 15 avril 1452) un enfant illégitime qui a voulu prendre une revanche en étant le premier en toute chose. Il a été tour à tour  : peintre, sculpteur,  organisateur de bals masqués, inventeur génial, mathématicien, poète.

 

Le Bélier est fougueux

Le meilleur exemple en est Goya (né le 30 mars 1746) dont les croquis taillés à coups de pointe dans un nuage d’aqua tinta en disent long sur sa fougue légendaire !

 

Le Bélier est un signe de feu…

Maurice de Vlaminck (né le 4 avril 1876) rêvait de lancer des bombes, mais en définitive il se contentera de lancer des feux de joie pour notre plus grand plaisir visuel. Son caractère passionné se révèle dans les couleurs de feu de ses tableaux. Ses œuvres flambent ! avec des paysages, des natures mortes et des portraits caractérisé par l’emploi de couleurs pures.

 

Le Bélier se bat courageusement pour une cause.

Quel meilleur exemple que le célèbre Ferdinand Cheval (né le 18 avril 1836) combatif et courageux qui a construit seul pendant 33 ans un palais magnifique que l’on compare souvent aux œuvre de Gaudi et dont on célèbre le centenaire cette année. Le palais idéal du facteur Cheval est situé à Hauterives dans la Drôme. Il représente 10.000 journées et 93.000 heures de création.

 

 

Le Bélier est un inconditionnel du coup de foudre.

Il aime la conquête ! Il est ardent, chaleureux, et exagérément passionné !

Comme Fragonard (né le 5 avril 1732) au libertinage ardent, libre et joyeux ! Tous ces tableaux expriment le désir, montre les ardeurs amoureuses (« Le verrou ») ou l’érotisme (« jeune fille jouant avec un chien »)

 

Bon à savoir :

Le Bélier est un animal qui porte une toison de laine que l’on tond régulièrement. Ce qui signifie que le natif du Bélier devra souvent « refaire sa laine » et repartir à zéro. Il repartira encore plus combatif.

 

Sa couleur est le rouge flamboyant comme lui !

A ses yeux le rouge symbolise l’énergie pure, la force et l’ambition.

 

Son  jour : le mardi (mardi vient de Martis qui signifie jour de Mars, planète maîtresse du Bélier)

 

 

Bon anniversaire à tous les artistes Bélier qui passeront sur ce blog !

 

 

Message important pour ceux qui souhaitent exposer …

vendredi 27 mai 2011

Ce matin j’ai retrouvé ma pauvre amie Chloé toute contrariée. Contactée par une galerie, (qui avait soit disant remarqué son travail) elle était toute fière à l’idée d’exposer ses œuvres dans un lieu « prestigieux ».

Mais pour exposer, cette galerie lui demandait un droit d’accrochage plus une participation financière pour l’édition des catalogues, des affiches et des cartons d’invitation. Belle arnaque ! Elle a eu heureusement la présence d’esprit de refuser lors de son premier rendez vous. Des galeries comme celle-ci fourmillent. De même que les salons d’art qui vous réclament des sommes astronomiques pour exposer. Ils ne font généralement pas de communications, et l’organisation est souvent catastrophique. Leur ambition est juste de récolter un maximum de peintre pour rentabiliser. Les peintres rentrent pratiquement toujours bredouille de ces lieux.

Alors de grâce méfiez vous et ne donnez plus d’argent à ces malfaisants. Une vrai galerie prendra uniquement sa commission sur les ventes mais ne vous infligera pas de frais.

Nous autres peintres sommes souvent en quête de reconnaissances et appréciations. Ces marchands de cimaises le savent et en profitent.

Le top pour exposer ses toiles et se faire connaître, est d’organiser une expo dans son atelier, dans une mairie, un centre culturel, ouvert à tous…et pourquoi pas dans son jardin, par un beau weekend d’été.

Les recettes pour vous faire connaître !

mardi 26 avril 2011

Vous allez me trouver bien curieuse peut-être, mais voilà, je vous livre une question qui me titillait de poser à mes amis peintres depuis quelques temps et qui s’est traduite par une véritable enquête de ma part :

« Comment vous êtes-vous fait connaître ? »

Question intéressante, n’est-ce pas ? Et en bonne copine, je vous fais part des résultats de cette enquête…

Pour se faire connaître : chacun sa stratégie !

Chacun sa réflexion, voici trois témoignages :

J’ai d’abord commencé par Georges, un ami architecte de papa. Georges est un bon vivant qui aime deux choses dans la vie : cuisiner et peindre. A la retraite il s’est tout naturellement remis à peindre (il a fait les beaux-arts à Oran) car c’est une vraie passion pour lui. Son style est traditionnel, figuratif et il peint à l’huile.

Témoignage de Georges.

G. – Ma chère Elisa, la commercialisation de mes peintures ne s’est pas faite d’un coup de baguette magique. Après avoir pas mal pataugé dans toutes les directions, j’ai enfin réussi à trouver « le » créneau qui m’a fait connaître. Comme tu le sais, j’habite une région viticole où sont établies des caves prestigieuses, je me suis mis à peindre tout ce qui avait trait au vin… Tout y est passé : les courbes douces et veloutées des vignes étagées le long des collines ensoleillées, Bacchus en train de festoyer, la lumière jouant sur des bouteilles de vin couleur rubis, les vendangeurs au travail, etc… etc…

Et puis, avec quelques tableaux sous le bras, j’ai commencé à démarcher les cavistes. J’ose à peine te raconter le succès que j’ai eu enfin, après toutes ces années de galère ! Maintenant, ce sont les cavistes qui me téléphonent pour me réclamer de nouvelles expositions car elles leurs amènent beaucoup de monde.

E. – Mais alors, tu t’es enfermé dans un seul thème ! Quelle horreur !

G. – Pas du tout. Les clients qui m’ont acheté ces tableaux m’ont commandé ensuite des portraits de leur famille, de leurs animaux, de leur résidence. Ils sont venus à mon atelier et ils m’envoient d’autres clients.

E. – Bref, tu es un artiste heureux.

G. – Oui, on peut le dire.

Ensuite, j’ai rencontré Isabelle, mariée, mère de trois turbulents galopins et qui s’est spécialisée dans les portraits d’enfants. Elle place ses petits modèles dans un environnement qui reflète au mieux leur personnalité et leurs goûts. Auparavant elle a un long entretien avec les parents pour mieux connaître le caractère des enfants.

Témoignage d’Isabelle.

I. – Pour me faire connaître, j’ai frappé fort ! Je me suis payée un « publi-reportage » dans un magazine d’arts très connu…

E. – Tu peux nous en dévoiler le coût ?

I. – Le publi-reportage s’étalait sur deux pages avec beaucoup de photos de mes tableaux. Il était superbement mis en page et le rédactionnel était très valorisant. Il m’a coûté de mémoire environ 3000 euros.

E. – C’est un sacré investissement !

I. – Il était nécessaire pour que je démarre la commercialisation de mes portraits d’enfants.

E. – Tes clients sont devenus ensuite tes ambassadeurs ?

I. – Oui d’ailleurs c’est comme ça que je les appelle… Mais tu sais, je ne ménage pas ma peine, car je fais une sorte de « newsletter » pour les tenir informés régulièrement de mon activité artistique. De plus, je continue à déposer des petites publicités dans les maternités et sur le comptoir des magasins de jouets.

Mon frère (qui ne me lâche jamais…) s’est intéressé à mon enquête et s’est proposé de me faire rencontrer l’un de ses copains Jérôme. J’ai tout de suite adoré le style de Jérôme qui me fait un peu penser aux œuvres de Basquiat. Il peint d’immenses fresques à l’acrylique. Ses peintures dénoncent les agressions de notre vie actuelle.

Témoignage de Jérôme.

J. – Amusant ton enquête. Et je ne te surprends pas si je te dis qu’il n’y a pas « une » façon de se faire connaître, mais plein de façons… Pour ma part, je suis né avec un ordinateur greffé au bout des doigts, alors j’y vais à fond sur la toile !

E. – Explique-toi…

J. – Un copain m’a filmé en plein travail et j’ai mis la vidéo sur Youtube. J’utilise aussi les réseaux sociaux comme Facebook, Viadeo, Linkedin, Twitter…

E. – Qu’est-ce que cela t’a rapporté ?

J. – J’ai été remarqué par un galeriste en Belgique qui m’a proposé une exposition.

E. – Une vraie ?

J. – Une vraie de vraie… Pas une exposition avec une location de murs à ma charge, si c’est ce que tu veux dire. Je n’ai rien eu à débourser. Tous les frais ont été pris en charge par le galeriste qui croit en ce que je fais. Tout a été payé par la galerie : frais d’inauguration, d’affichage, d’invitations, de dossiers de presse. Le jour du vernissage, j’ai vendu 4 fresques.

E. – Et ensuite ?

J. – J’ai laissé en dépôt quelques œuvres car le galeriste a un carnet d’adresses bien fourni et il va proposer mes fresques à des clients qui n’ont pas pu assister à mon expo. J’estime que c’est un beau début, mais j’ai bien conscience que je ne peux pas vivre uniquement de ma peinture et qu’il me faut une activité salariée en parallèle. Néanmoins, je considère cette expérience comme très positive.

A suivre…

Un grand coup de fraîcheur avec Charles Lapicque

lundi 9 mars 2009

Il y a 20 ans disparaissait un érudit, un ingénieur, un scientifique et… un grand peintre : Charles Lapicque.
Toute une série de manifestations culturelles en France commémore son oeuvre foisonnante.

Rendez-vous donc à :
– TOULON, au musée national de la marine, du 7 février au 28 septembre 2009
– ISSOUDUN, au musée de l’hospice St Roch du 7 mars au 1er juin
– BESANCON, au musée des Beaux Arts jusqu’au 9 mars
Charles Lapicque était un « amoureux fou de la couleur ».
C’était le peintre de la mer, de la brise, de l’espace, des vagues et du ressac.
Il faisait ce qu’on appelle de la figuration gestuelle.
Pour vous en convaincre, regardez toutes ses aquarelles qui sont d’une fraîcheur qui me font vibrer.
Mon conseil :
Pour comprendre son oeuvre et apprécier ses rapports de couleurs, n’hésitez pas à copier quelques unes de ses fantastiques aquarelles. Chez Label art, sans vous ruiner, vous pouvez vous équiper de coffrets vendus sur le site.
L’espace d’un moment devenez à votre tour le peintre des tourbillonsmarins, vivifiant et délicieusement singulier.

Pour mes amis artistes peintres, je vous propose donc de découvrir nos coffrets aquarelle en cliquant ici :

> Label Art > Coffrets Aquarelle

Et bien sur, de vous rendre aux expositions découvrir ces fabuleuses couleurs ou pour ceux qui n’ont pas la chance de les admirer, de les découvrir sur le site dédié à ce peintre extraordinaire :

> Charles Lapicque

Elisa aime ses artistes

lundi 9 février 2009

Faites-vous connaître … et reconnaître !

mercredi 28 janvier 2009

Bonjour,

Vous êtes artiste? Vous connaissez la peinture beaux-arts? Vous souhaitez en parler?
Pour rejoindre gratuitement et sans engagement les artistes coup de cœur de Label Art, il suffit tout simplement de m’envoyer un article sur l’utilisation d’un produit figurant sur le site !
Si votre conseil, ou astuce est retenu, votre article sera publié sur le site et le blog et nous ajouterons votre fiche artiste dans la rubrique « coup de cœur » pour une durée de 6 mois …
Vous pouvez nous adresser votre article en m’écrivant à elisa@label-art.fr
Votre article peut être court ou long, vous pouvez aussi simplement nous dire pourquoi vous aimez ce produit, ce qu’il apporte dans votre peinture …
Si vous utilisez un des produits à des fins détournées et originales, n’hésitez pas à en parler !

Faire partie des artistes coup de cœur de Label Art, c’est bénéficier d’un trafic de visiteurs qualifiés férus d’Art …
Pour vous la possibilité de vous faire connaître … et reconnaître !

Nos visiteurs sont des passionnés comme vous : artistes, galerie d’art, marchands d’Art …

Profitez de cette opportunité exceptionnelle, c’est gratuit et sans aucun engagement ultérieur !

à bientôt

Elisa

Les Artistes coup de coeur d’Elisa

mercredi 22 octobre 2008

Pour découvrir mes artistes coup de coeur de l’année, c’est par ici

Label Art > Les Artistes coup de coeur d’Elisa

Ils ont du talent, découvrez leurs toiles : art abstrait, figuratif, peinture insolite, romantique, sympbolique … Autant de talents à découvrir immédiatement.