Articles taggés avec ‘caisse américaine’

Encadrer facilement son châssis entoilé avec les tournettes

jeudi 12 janvier 2017

En 2017, Label Art célébrera ses 22 ans. Vingt-deux années à travailler le bois pour vous fabriquer des encadrements de qualité, d’un bois soigneusement sélectionné et travaillé avec soin par nos menuisiers, dont les mains savent allier précision et douceur d’une manière unique et si parfaite.

 

À travers les années, les baguettes ont évolué, et les baguettes classiques moulurées dorées ont vu des baguettes plus modernes apparaître : lignes plus sobres, couleur modernes d’aluminium ou de cuivre. Les encadrements aux couleurs soutenues et aux effets laqués ont eux aussi eues leur heure de gloire.

 

encadrement en bois

 

Le monde de l’encadrement a également vu naître la caisse américaine. À l’origine utilisée pour protéger le châssis entoilé peint, cette baguette aux formes inattendues a vite su trouver sa place pour être reconnue en tant que baguette d’encadrement. Sa particularité a rapidement su la définir : le châssis entoilé repose sur le devant de la baguette et non derrière, comme cela est le cas pour les encadrements classiques. Pour accrocher la toile, il est donc indispensable d’avoir des tournettes pour cadre !

D’ailleurs, les tournettes peuvent être utilisées avec tous les types d’encadrement. Bien qu’elles soient souvent indispensables avec les caisses américaines, elles n’en demeurent pas moins très appréciées dans le cas d’encadrement classique. En effet, tandis que les agrafes ont un caractère définitif, le fait d’encadrer une toile avec des tournettes peut permettre à l’Artiste de changer d’encadrement selon ses envies. Des toiles, plusieurs cadres… et une multitude de possibilités!

Aujourd’hui encore nous recevons de nombreuses questions et vous êtes nombreux à demander des conseils pour l’utilisation de cette accroche… peu commune !  Alors si tel est votre cas, ne vous en faites pas, ce billet est fait pour vous !

poser les tournettes pour accrocher sa toile

Combien de tournettes pour cadres faut-il utiliser ?

Le nombre de tournettes pour cadres à utiliser dépendra bien sûr de la taille du châssis entoilé à encadrer. Généralement, nos menuisiers conseillent d’utiliser 2 tournettes pour les petits formats de toile (une de chaque côté). Au delà des formats 6 -soit un tableau ayant un demi périmètre de 63 cm- et en dessous d’un format 20 -soit un demi périmètre de 120 cm- il convient d’utiliser 4 tournettes. Pour les châssis entoilés plus grands, l’idéal est d’utiliser 6 tournettes.

Accrocher sa toile dans une caisse américaine avec des tournettes

Lorsqu’une toile est encadrée avec une caisse américaine, elle est placée devant la baguette. L’enjeux est donc de maintenir le châssis contre la baguette, en le fixant par l’arrière (et oui, puisqu’il n’y a pas de baguette devant). Pour tenir le châssis, il sera donc nécessaire de visser la tournette… directement dans le châssis ! Le ressort de la tournette permettra alors d’apporter de la tension derrière la caisse américaine. Il sera donc indispensable d’utiliser une tournette classique. Voici le résultat obtenu :

Les tournettes, utilisées avec une caisse américaine

Les tournettes, utilisées avec une caisse américaine

 

Les tournettes pour accrocher sa toile dans un encadrement classique

tournette cadre

Les tournettes dans un cadre

Tout d’abord, pour fixer une toile dans un encadrement classique, il faudra retourner le cadre. Le châssis entoilé viendra alors se caler à l’intérieur du cadre, dans la partie de la baguette que nous appelons « fond de feuillure ». Il mesure environ 5 mm et permet justement de maintenir la toile derrière la baguette.

Une fois la toile positionnée dans le cadre, la tournette vient se visser sur la baguette. Elle sera placée de manière à ce que son extrémité chevauche la toile sur au moins un cm. Vous pourrez alors retourner votre cadre et admirer le résultat ! Pour les encadrements classiques, il est possible d’utiliser des tournettes éco.

Vu de dos, voici le résultat obtenu lorsque les tournettes pour encadrement sont installées.

Quel que soit le nombre de tournettes utilisées ou le type de baguette dans lequel la châssis entoilé repose, il est important de parfaitement centrer la tournette de manière à répartir équitablement la pression.

 

Et voilà, vous êtes maintenant opérationnels pour encadrer vos œuvres dans l’encadrement que vous leur avez choisi !

 

Voici d’autres articles rédigés par mes soins spécialement pour vous, pour vous aider au maximum dans la délicate étape de l’encadrement des toiles :

Choisir le bon encadrement

L’utilisation de la marie-louise et du passe-partout

La caisse américaine, un encadrement unique

 

Si vous souhaitez partager votre expérience, me poser vos questions, ou me demander conseil… n’hésitez pas, laissez votre commentaire.

Artistiquement vôtre,

Camille de Label Art

La caisse américaine : un encadrement magique

vendredi 30 novembre 2012

On en voit souvent en galerie, ces encadrements aux lignes épurées, soulignant les œuvres pour la plupart contemporaines. Ce sont les cadres les mieux adaptés pour neutraliser les couleurs et ne mettre en valeur que l’essentiel : les œuvres et rien que les œuvres. Pas de chichi ni de tralala. Ces encadrements sont actuels, sobres et, question de goût, participent d’une façon quasi insolente à la mise en lumière de n’importe quelle toile.

Je veux parler de la caisse américaine.

La caisse américaine est la seule moulure qui ne recouvre pas du tout la toile. Je m’explique : les autres encadrements possèdent une feuillure qui vient recouvrir les premiers millimètres de la toile. La caisse américaine, elle, au contraire la met totalement en valeur, on peut donc apercevoir la toile dans sa totalité et aussi la tranche de la toile.

Par essence même c’est l’encadrement qui permet de mettre en beauté toutes les œuvres dites contemporaines.

Je n’ai jamais su avec exactitude pourquoi on appelle cet encadrement la « Caisse américaine ». Je sais en revanche que c’est ainsi que l’on nomme certains emballages qui justement possèdent quatre rabats supérieurs. De là à se demander si au départ la caisse américaine était donc une sorte de protection pour les toiles, qui a donc débordé de sa fonction première pour venir surprendre celui qui contemple ce tableau, il n’y a qu’un pas !

Ceux qui savent peuvent nous le dire ! Parce que moi, ma curiosité est piquée à vif là. Pourquoi la caisse américaine ?

En tout cas, ce que vous devez savoir c’est qu’en ce moment, cet encadrement a le vent en poupe ! C’est simple, pas une galerie qui ne décline ses expositions à coup de caisses américaines versions dépouillées des toutes basiques aux plus élaborées (avec montage et verre pour prolonger encore plus le spectacle et garantir une profondeur hallucinante). Parce ce que sincèrement moi, quand je vois ce qu’on peut faire en encadrement avec ce petit bijou, je suis stupéfaite ! Dans nos ateliers, on s’éclate. Quand nos clients nous confient leurs œuvres et nous laissent carte blanche, on la décline avec d’autres modèles, on réalise des montages tout à fait originaux et le résultat est juste … magique.

La Caisse Américaine c’est donc une moulure toute simple … ou pas ! Elle se décline sur tous les tons, et d’ailleurs, chez Label Art vous allez bientôt découvrir … mais chut … je divague là et l’équipe qui prépare actuellement sa nouvelle collection va me dire que je suis encore trop bavarde.

En plus je m’éloigne de mon sujet … 😉

Bon donc, on en était où ?

Mieux que des mots, je vous invite à jeter un coup d’œil sur la créa d’une Artiste encadrée avec ce petit bijou. Si vous avez vous aussi des œuvres, passez par le visioclic et envoyez-moi le résultat, je les publierai sur le blog !

Alors, n’est-ce pas tout simplement « THE » modèle idéal ? Franchement ….  Simple, efficace, juste ce qu’il faut, rien à enlever, rien à ajouter …

Caisse américaine

 

 

Bonne journée amis lecteurs

 

Et pour aller plus loin :

> Les caisses américaines chez Label Art