Articles taggés avec ‘couteau à peindre’

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les médiums … Act II ! à suivre …

jeudi 9 juin 2011
Médiums

Médiums

Voici la suite de mon article consacré à l’utilité des médiums. Je vais vous exposer les différents types de médiums à l’huile existant et développer leurs spécificités.

Tout d’abord nous avons les médiums fluides. Ceux ci seront indiqués pour travailler sans charger en pâte, donc en aplat, et tout en finesse. Ils sont pratiques pour travailler en glacis également. Certain ont la particularité de sécher rapidement.

Cela peut être un avantage si l’on souhaite retravailler notre œuvre sur un fond « sec ». Pour exemple ils sont adaptés au travail académique. Mon préféré est le médium incolore Lefranc & bourgeois. Il prend relativement vite et durcit aussi rapidement. Son onctuosité est parfaite.

Ensuite nous avons les médiums en pâte (Généralement en tube). Ceux là sont indiqués pour une peinture généreuse, plus en matière. Il y a le médium flamand de chez Lefranc & Bourgeois. De premier abord il parait très dur. C’est un gel thixotrope. Cela veut dire qu’il s’assouplit en le travaillant. Dilué avec un peu d’essence pour l’ébauche, puis avec moins d’essence pour la suite, et jusqu’à pur, il permet un travail à la foi tout en finesse, en précision, en glacis ou en épaisseur, à l’image des toiles de Rembrandt. Avec ce médium on peut superposer jusqu’à 5 glacis, en respectant la règle du gras sur maigre. Je le conseille qu’aux peintres avertis cependant. Il réclame une « certaine » maîtrise.

Un autre médium en pâte très performant est le médium vénitien. Il ressemble à de la colle néoprène. Il est très collant et prend rapidement. Il ne permet pas vraiment un travail en précision. A l’inverse il est excellent pour une œuvre très généreuse en peinture, très spontanée, rapide et énergique. Avec celui-ci vous peindrez comme les impressionnistes. Pour une œuvre exécutée alla prima, riche et vive, il est parfait.

Tous ces médiums auront une forte influence sur votre écriture, de part leurs spécificités et caractéristiques. Il y en aura forcément un qui optimisera votre touche et technique.

A chacun de trouver maintenant celui qui fera son bonheur.

Mais je n’oublie pas les adeptes de l’acrylique. Il existe là aussi une multitude de gel, médium et additifs. Le dossier n’est donc pas terminé ! A suivre…

Couteaux à peindre Label Art

mercredi 17 novembre 2010

Une série découverte pour vous initier aux joies de la peinture au couteau sans vous ruiner, avec un large choix de tailles et de formes d’outils. Manche verni et lame d’une bonne élasticité, ce couteau est de qualité nettement supérieure à mes outils premier choix achetés lorsque j’étais étudiante, et qui ont très mal vieilli. Je m’attendais à recevoir le même genre de couteau d’entrée de gamme, mais j’ai été agréablement surprise. Une bonne sélection par Label Art.

> Les couteaux Label Art

Couteaux à peindre Sennelier

mercredi 17 novembre 2010

Couteau à peindre Sennelier

Sennelier, c’est l’excellence à la française et l’assurance d’un produit bien fini. On retrouve dans le manche de ce couteau le fameux bois foncé verni et doux qui caractérise les coffrets de luxe de cette marque.

La lame n’est ni trop ferme ni trop flexible pour une parfaite maîtrise de vos gestes. La gamme très étendue dans la forme des pointes et le petit côté élégant de cet outil ont fini par me faire craquer pour ce couteau !

Voir les couteaux Sennelier