Articles taggés avec ‘fonds’

Travailler les fonds alla prima

lundi 2 avril 2012

J’ai évoqué lors d’un article précédent l’utilité de recouvrir la toile d’un jus de couleur avant d’attaquer la peinture. Je vous ai parlé alors d’un fond jaune, fait d’un mélange de blanc et d’ocre jaune. C’est un plus et un atout important surtout en travail alla prima. Il permet de ne pas charger en peinture pour couvrir la toile blanche (qui n’existe plus donc). Il existe une autre alternative, qui amène à travailler différemment.

Beaucoup de maîtres anciens, et notamment les peintres flamands démarraient leur œuvres sur un fond très foncé, brun. Rembrandt, pour ne citer que lui travaillait ainsi.

Sur ce fond, il chargeait progressivement avec des couleurs claires et couvrantes pour faire naître ses sujets. Ainsi peints, les personnages, les natures mortes semblent émergés de l’obscurité. Seule la lumière révèle le sujet. C’est une méthode efficace pour peindre façon « clair obscur ». Il faut choisir alors des couleurs opaques pour couvrir sur ce fond sombre. Cette méthode amène soit, à travailler très en pâte, à charger en matière, ou à multiplier les couches pour progressivement monter en couleur et lumière.

Le mieux pour s’en rendre compte est encore de se rendre au musée pour observer la touche et la matière. Vous serez même surpris quelquefois par l’épaisseur de la peinture, et surtout sur les tableaux de Rembrandt.

Côté pratique, un simple fond réalisé avec une peinture acrylique brun (terre d’ombre brûlée, brun van Dyck, terre de Cassel) sur la toile suffit.

 

Alerte à tous les peintres : lisez ceci très vite !

dimanche 27 mars 2011
pas de panique !

pas de panique !

Message d’alerte : quand vous peignez de jolis bouquets de fleurs, des natures mortes, des nus, attention à vos fonds. J’ai trop souvent vu, par maladresse, méconnaissance, ou « mauvais goût », des tableaux ruinés par des fonds mal faits !

Un fond, comme son nom l’indique, doit rester en retrait, secondaire, et ne servir qu’à mettre le sujet principal en valeur, non pas à attirer l’œil. Comme en déco! Imaginez un papier peint sur un mur très fort en couleur et surchargé de motif. Accrochez dessus un batik indien ! Le résultat sera pas du tout élégant même si votre batik est magnifique. C’est pareil pour un tableau. Alors devant les erreurs les plus fréquentes observées, voici mes conseils :

Evitez les couleurs trop vives, trop chaudes et trop lumineuses. Pour exemple, un fond ocre jaune ou orange, va éteindre une coupe de citron.

Evitez les surcharges de couleurs. Se limiter à de simples nuances de valeur dans une même couleur suffira plutôt qu’une multitude de couleurs dans tous les sens. On voit souvent sur de petite aquarelle de fleurs, un fond aux couleurs multiples allant du vert au bleu en passant par le jaune, en petites tâches bien distinctes. C’est trop !!

Et pour finir, évitez les contrastes improbables et trop violents. Un fond bleu foncé avec un bouquet de rose rouge, un fond vert pomme et un bouquet de jonquille, un fond violet avec des kiwis, etc.

Même si les fauves et d’autres maîtres tel que Van Gogh, Vuillard, Matisse excellaient dans l’art d’associer des couleurs toutes saturées, vives, et parfois même, en théorie, non assorties, cela reste périlleux pour nous autres. Bien sur, en peinture il faut parfois oser, se laisser surprendre par nos intuitions ou le hasard, mais la prudence est toujours bonne conseillère.

et pour finir, je vous incite à lire l’article de fond développé sur le rapport entre le support et l’esthétique

en cliquant : ICI

Médium Extra-Heavy Gel brillant pour acrylique Talens

mercredi 9 février 2011

Avec ce médium extra épais, vous allez pouvoir en faire des montagnes !

Il est royal pour la peinture en volume : au couteau, à la brosse ou au colour shaper, on peut varier les outils pour jouer sur les effets de matières. Vos oeuvres présenteront un superbe aspect brillant.

Le temps de séchage dépend de l’épaisseur de la couche de peinture, et peut atteindre une journée. Ce gel est extrêmement intéressant pour la création de visuels contemporains, car on peut venir y emprisonner toutes sortes de matériaux. Une fois sec le médium est parfaitement transparent, élastique et ne craquelle pas.

A vos couteaux !

Voir le produit : cliquez ici

Amsterdam extra heavy gel

Gesso

mercredi 1 décembre 2010

Lassé de la peinture sur toile ou papier ? Changez de support avec ce gesso qui va vous ouvrir de nouveaux horizons : pierre, bois, carton de récupération, ardoise, aucun matériau ne pourra plus vous échapper pour peu qu’il soit non gras et lisse. De quoi donner des idées de loisirs créatifs !

Si le gesso laisse une sous-couche blanche et mate, il est possible d’y ajouter quelques gouttes de peinture pour créer de subtiles fonds en demi-teinte.
Veillez à bien étaler le gesso de façon homogène, sinon les traces transparaîtront sous les couches de peinture les plus fines.

Gesso Lefranc & Bourgeois

Gesso

Gesso

Voir le produit en cliquant ici