Articles taggés avec ‘humide’

Maîtriser l’Art du lavis en aquarelle

lundi 4 février 2013

 

Notre ami et fidèle démonstrateur Roland est un filou !

Après avoir réalisé pour nous une sympathique démo à l’aquarelle, en nous expliquant la technique du travail dans le frais, soit humide sur humide, pour obtenir de beaux dégradés et fondus, je suis passée à l’acte. Le voir travailler parait si facile que je me suis risquée à expérimenter cette technique. Evidemment ce n’est pas si facile. L’aquarelle sèche trop vite et quand il s’agit de traiter ainsi de grandes surfaces, l’exercice fut périlleux et pas satisfaisant à mon goût.

Je lui ai donc demandé quelques précisions et comment faisait-il pour garder ces lavis humides.

Il m’a donc dévoilé un petit secret (de polichinelle cela dit) !

Quand on a de petites surfaces à traiter, pas de souci ! Tout se passe comme expliqué dans la démo. Mais quand la zone à peindre est grande, ralentir le séchage peut s’avérer bénéfique pour opérer de subtils, doux et délicats dégradés. Ainsi on évite les marques de reprises.

Il faut tout simplement mettre dans notre eau de la glycérine. L’aquarelle du commerce, en tube ou en godet en contient déjà. Dans notre petit pot d’eau (un pot de yaourt par exemple) servant à dilué nos couleurs, il faut juste ajouter une petite cuillère à café de glycérine et le tour est joué. Attention, point trop n’en faut !!! Sinon d’autres effets indésirables pourraient apparaître (retrais, dispersion non homogène du pigment, collant trop fort).

Merci du conseil, je vais de ce pas tester cet additif.
Pour le cours en pas à pas c’est ici : Fleurs à l’aquarelle

Matériel utilisé :

Feuille d’aquarelle Clairefontaine

Sennelier aquarelle au miel

Pinceaux pour l’aquarelle Isabey