Articles taggés avec ‘pas à pas’

Le cours du mois : maîtriser le clair-obscur

lundi 22 octobre 2012

S’il y a bien une technique de peinture qui me fascine, c’est le clair obscur. Cette manière de mettre en valeur des éléments, sur un fond sombre a quelque chose de magique. Elle donne aux œuvres un caractère intimiste, mystique et précieux. J’adore. Une petite démo expliquant cette technique serait super intéressante. J’ai soumis cette idée à Roland Charbonnier, et aussitôt dit aussitôt fait.

Voila ce qu’il nous a servit :

« Comme il se doit, je commence par un petit dessin représentant un gros poivron vert »

 

« Je place mes couleurs de fond en commençant par le poivron : Un joli vert composé de vert de vessie, de terre verte, d’ocre jaune, une pointe de blanc, et par endroit une pointe d’ocre rouge »

 

« Je poursuit par le fond, très sombre, avec un mélange d’ocre rouge et de terre de Cassel. Déjà je place l’ombre portée (terre de Cassel pure) de mon poivron en donnant une direction à ma lumière. On observe que le premier plan du fond est plus clair (moins de brun) »

 

«  Ensuite je réalise le modelé de mon légume avec des nuances vert foncé (vert de vessie, terre verte, noir) pour les ombres, et vert clair pour les lumières (vert de vessie, jaune). Je sculpte ainsi les reliefs de mon poivron avec ces nuances. »

 

« je peins la queue de mon légume avec des valeurs ocre, puis j’ajuste l’intensité de mes ombres propres pour avoir une valeur proche de celle du fond. Les ombres propres du poivron doivent de fondre et même se confondre avec le fond. Ainsi nous devons avoir l’impression que le fond enrobe bien le poivron »

 

« Je force sur la lumière avec du blanc sur les quartiers de face du légume. Deux petites gouttes d’eau en trompe l’œil pour animer le tout, et voila. On remarque que les contours de mon poivron sont à peine perceptible car fondus »

« On voit au travers de cette étude que le contraste doit être fort entre le fond, très sombre, et le premier plan qui reçoit une forte lumière. Cette lumière disparaît peu à peu pour être envahit par l’obscurité. C’est ce que l’on appelle le clair obscur

Impressionnant, efficace, comme d’habitude !

Merci Roland.

Liste du matériel utilisé :

> 1 Toile Label Art Lin Moyen

> Des pinceaux Raphaël et Isabey

> Couleurs : Rembrandt Huile 40 ml, Lefranc & Bourgeois extra-fine 40 ml

> Fusains et crayons Faber-Castell

 

 

Les cours de peinture sur Youtube : vous en pensez quoi ?

mercredi 29 août 2012

Vous allez encore penser que je suis mauvaise langue. Je vais régulièrement sur Youtube pour visionner des cours et des démos de peinture. Je le fais aussi pour trouver de bonnes recettes de cuisine mais ce n’est pas le sujet.

Parmi tous les peintres que je rencontre, je suis toujours surprise de découvrir découvre de vrais talents, tel un peintre chinois qui réalise à l’huile le portrait d’un vieil homme d’après modèle, ou cet autre peintre américain qui réalise un portrait d’un étonnant réalisme au stylobille. Parfois je suis admirative, surprise, et bien souvent, malheureusement consternée. Ça n’est plus à démontrer, on trouve de tout sur le net, et  Youtube en est le parfait exemple. Il y a des personnes qui s’improvisent enseignants, et donnent des cours improbables de peinture.

Et vous ? Vous en pensez quoi ? Vous avez déjà posté de vidéo de démo peinture sur ce site ?

Voici nos démos en ligne :

Notre Chaîne Youtube Label Art

Vous y découvrirez nos nouveautés : cimaises, peintures acryliques, à l’huile, aquarelle etc …

Et aussi nos videos en ligne : Roland nous explique et nous montre pas à pas les techniques de l’huile, l’acrylique, le pastel et le dessin.

Avez-vous apprécié son dernier cours ?

 

Cours de dessin au feutre noir

mercredi 30 mai 2012

Quand il fait beau, une de mes distractions favorites est de dessiner quelques vues au hasard de mes promenades et découvertes. Je n’emmène qu’un simple matériel pour ne pas m’encombrer et croquer les paysages rapidement. Parmi mes outils préférés, il y a le feutre noir. Un bloc à dessin, mon feutre noir fin indélébile, et je reviens toujours avec plein d’esquisse. Bien qu’habituée à ce genre d’exercice, j’ai demandé à Roland de nous concocter une petite démo sur le sujet. A votre tour, enrichis de ces précieux conseils, vous collectionnerez bientôt de beaux dessins.

« Je commence par tracer un dessin sommaire de mon sujet. Je place les contours et silhouettes des éléments en vue. »

 

 

 

« Ensuite, en démarrant par l’arrière plan, je pose un jeu d’ombres douces par un hachurage fin et léger ».

 

 

« Je poursuis ce travail, en augmentant les valeurs de mes ombres au fur et à mesure que je m’approche du premier plan. Les hachures sont plus denses et fortes. Je précise quelques détails tel le colombage de la maison, les reflets dans l’eau et l’herbe. »

 

 

 

« Sur la maison et les piliers de pierre, je force sur les ombres pour affirmer le contraste avec l’arrière plan, ainsi que sur les reflets. Je place les ombres des piliers dans l’eau. »

 

 

 

« Idem sur la silhouette des arbres et l’herbe»

 

 

« Je termine l’esquisse avec tout un jeu de feuilles sur les branches bien noires. On perçoit bien la progression des valeurs et contrastes entre les plans éloignés et proches. Ces nuances renforcent l’effet de profondeur et de perspective. On note aussi que les détails ne sont accentués et précisés que sur les plans proches. »

 

 

Merci Roland. On croirait une gravure.

Ne me dites pas que cette démo ne vous a pas donné envie de croquer quelques paysages au feutre !!!!