Articles taggés avec ‘portrait’

Comment réussir à peindre un portrait

jeudi 20 décembre 2012

La peinture de portrait présente de multiples difficultés. Outre le dessin du visage, la ressemblance, les tons de chair et le bon placement des ombres et lumières, avec leurs bonnes valeurs, il y a la chevelure, le rendu de cette « matière », qui est bien souvent mal interprété, ou naïvement peint.

L’erreur la plus fréquente est de vouloir peindre les cheveux « fil à fil ». C’est-à-dire par une multitude de traits et courbes fines faits à la pointe d’un pinceau. On sait qu’une chevelure est constituée de millier de cheveux. Les peindre un à un relève du labeur et n’offre pas un beau résultat.

Voici mes conseils pour réussir cette épreuve.

Tout d’abord il faut aborder cette matière comme une masse compacte. Comme si la chevelure était en fait du tissu, ou un liquide recouvrant le crâne, en élevant le volume. Ensuite avec une brosse, prolongez par endroit cette masse pour former des mèches (plus ou moins courtes, ou longues suivant la coupe). Nuancez le tout suivant l’incidence de la lumière en apportant des valeurs claires et foncées. Si l’on traite une chevelure brune (Monica Bellucci par exemple…elle est trop jolie), la masse sera peinte en gris très foncé, les parties claires en gris bleuté, et les sombres en noir (je préfère même un gris encore plus foncé). Ensuite on va « ouvrir » des espaces dans cette masse, avec des zones très foncées, peintes comme des mèches, dans les parties claires. Inversement, on ouvre des espaces clairs, peints aussi comme des mèches dans les zones foncées. On peaufine le travail avec quelques éclats de brillance (Les cheveux de Monica sont si bien entretenus qu’ils brillent beaucoup…star oblige), en blanc légèrement bleuté. Il ne reste plus qu’à placer des mèches toutes fines de-ci de-là avec un pinceau fin.

Ce détail d’une étude de nu de Roland illustre cette méthode, applicable aussi bien à l’acrylique qu’à l’huile ou au pastel. A l’aquarelle il faudra juste dans le frai opérer quelques enlevés au pinceau sec ou au papier essuie tout, pour faire ressortir des mèches claires. Et si vous n’y arrivez toujours pas, optez pour des portraits type Zidane ou Michel Blanc. Oh je plaisante… ! 😉

 

 Pour aller plus loin :

Librairie : Tout savoir sur les portraits avec Les cahiers du Peintre de Fleurus et la collection Leonardo

Notre sélection de pinceaux Raphaël et Isabey

Acrylique Liquitex, Winsor & Newton, Amsterdam

Huile Rembrandt de Talens et Lefranc extra fine

Pastel à l’Ecu Sennelier

Aquarelle Sennelier

Toiles Label Art

Réussir un portrait

dimanche 20 novembre 2011
Madonne sur huile avec effet craquelé

Madonne sur huile avec effet craquelé

Une lectrice m’a demandé quelques conseils pour réaliser un portrait. Après une réponse sommaire je me suis dis qu’un article plus détaillé sur le sujet pourra aider beaucoup de peintres intéressés par ce thème.

N’hésitez pas d’ ailleurs à me soumettre des idées et des questions. Un article sera l’occasion de vous répondre et d’éclairer nos lanternes.

Revenons au portrait. C’est le sujet sans doute le plus dur en peinture. Pour réaliser un visage, il faut déjà maîtriser le modelé, connaître des règles de proportion et savoir dessiner, bien choisir ses couleurs pour les carnations.

La construction d’un visage, à savoir le placement du nez, de la bouche, des yeux, obéit à quelques règles de proportion. Il faut les connaître. Le mieux est de voir cela dans des livres spécialisés. Pour le modelé, il faut bien reconnaître et percevoir tous les volumes pour bien placer la lumière et les ombres. Ce qui donne du réalisme au portrait. Et pour les couleurs, il faut savoir établir toute une gamme de valeur autour d’un ton chair. Et oui c’est compliqué et ça demande à la foi de l’expérience et de la technique.

Cependant voici quelques astuces pour contourner toutes ces connaissances énoncées et limiter les difficultés.

Vous avez votre cobaye, prenez une jolie photo de cette personne. Attention, veillez à ce que la lumière vienne de côté et d’en haut, et pas de face. On aura ainsi sur notre cliché la juste position des ombres et lumières. Faites un tirage à la dimension de votre toile. Faites aussi un tirage noir et blanc, plus facile pour discerner les traits. A partir de ce tirage, sur la toile dessinez en décalquant votre portrait. Non c’est pas de la triche !

C’est fait ! Passons à la couleur. On va organiser notre palette autour de 3 valeurs. La première sera un ton chair moyen composé de blanc, d’ocre jaune, de rouge, d’orange, de terre de sienne brûlée. Suivant la couleur de peau de votre modèle, plus ou moins bronzé, mat, pâle, il faut trouver le bon mélange.

Ensuite avec une pointe de ce mélange plus du blanc et une pointe de jaune, on a la valeur claire pour les lumières. Pour les ombres, on prendra directement de la terre de sienne brûlée, avec une pointe de notre mélange de base, plus une pointe d’orange amorcer le dégradé avec la valeur moyenne. On peut aussi prendre de la terre d’ombre brûlée.

Dans un premier temps il faut poser ces valeurs sans chercher à les fondre à la brosse. C’est seulement après les avoir mises en place que l’on attaquera les fondus et dégradés. Ensuite on précise le boulot avec des renforts d’ombre, de lumière tout en finesse avec une martre. On n’oubliera pas quelques ombres grises dans le blanc de l’œil (sur le côté et sous la paupière). Ensuite vient quelques touches de blanc légèrement teinté de jaune, pour des éclats de brillance sur la peau. Pour l’effet de brillance des cheveux, on prend du blanc teinté soit avec de l’ocre jaune pour une chevelure châtain, soit du gris bleuté pour des cheveux noirs, et du blanc pur pour les cheveux blonds.

On laisse sécher ce travail. Dernière étape, on corrigera toutes ces valeurs avec des glacis. Ainsi on pourra renforcer des ombres, des lumières, mais aussi rougir les oreilles, les paupières, les joues, lèvres, suivant les nuances apparentes sur la photo.

Il faudra certainement plus d’un essai pour parvenir à un résultat satisfaisant. Soyez persévérant et patient ! Et bientôt vous pourrez peindre de sympathiques portraits.

Nouveau : le rayon librairie s’agrandit !

lundi 24 novembre 2008

Label Art a décidé d’élargir sa gamme de livre afin de vous offrir toujours plus de choix…

Un univers home déco pour toutes celles et ceux qui souhaitent aménager facilement leur intérieur…

Fleurus Fantasy Art

Cette collection s’adresse à tous les passionnés de dessin d’Heroic Fantasy.
C’est une méthode d’apprentissage claire et efficace pour représenter facilement des créatures fantastiques avec des outils simples : la gouache, les feutres ou les crayons de couleurs.

 

Pour tous les amateurs de Fantasy, voici une méthode d’apprentissage pour représenter facilement toute une galerie de modéles féeriques avec des outils simples. Etape par étape, à la gouache, au feutre ou à l’aquarelle, apprenez à reproduire treize créatures plus gracieuses les unes que les autres : fée musicienne, elfe des bois, fée des océans, fées ailées en tout genre… Ces modéles ravissants sortent tout droit d’une légende.

Guidé par une artiste spécialiste de la féerie, imaginez votre propre univers merveilleux et ouvrez grand les portes de l’imaginaire !

En quelques coups de crayon, la magie opère…

 

 

Idées minutes

Grâce à cette collection, vos projets prennent forme en un clin d’œil.
Chaque ouvrage propose plus de 20 objets faciles à réaliser, magnifiquement photographiés, et clairement expliqués.
Vous souhaitez faire parler votre créativité ?
Pas une minute à perdre !

 

Selon votre envie du moment, personnalisez votre intérieur, inventez vos propres bijoux, décorez vos meubles et vos fenêtres, embellissez votre table, donnez une nouvelle vie à vos vêtements ou à un objet de tous les jours.

Cet ouvrage propose plus de 150 objets « tendance » faciles à réaliser, magnifiquement photographiés et clairement expliqués. Variez les techniques et les matières et créez un très peu de temps cadres, photophores et tableaux, mais aussi bracelets, accessoires de sac ou petits cadeaux…

Des idées pour faire plaisir et vous faire plaisir… pour un soir ou pour la vie !

 

Un noël blanc et nature

Les loisirs créatifs nouvelle génération par de jeunes créateurs. Ce livre présente des réalisations déco autour du thème de Noël, qui donne matière à créer…

 

Quelques paillettes, des matières naturelles et une poignée de magie permettent de donner à la maison un véritable air de fête.

Nappe brodée, boules en paillettes, bougies habillées de mousse ou de bois flotté…, des idées simples à réaliser qui se parsèment avec bonheur dans la maison !

Toutes les créations sont expliquées pas à pas et ilustrées par de magnifiques photos.

Vive la féerie de Noël !

 

 

La peinture animalière

A partir d’œuvres anciennes et contemporaines, des auteurs spécialisés et passionnés proposent une approche inédite et pratique des techniques artistiques. Un livre pour les peintres amateurs ou confirmés.

 

En ouvrant ce livre, vous pénétre dans un univers extraordinaire : celui de Christophe Drochon, un peintre d’exception qui, pour la première fois, a ouvert en grand les portes de son atelier.

L’artiste nous propose une plongée dans le monde animal qui ne témoigne pas d’une simple volonté naturaliste, mais d’une véritable réflexion sur la beauté et la précarité de notre environnement.

Des premiers croquis « sur le vif » au lent travail en atelier, il nous invite à participer, étape par étape, à la création d’un tableau au réalisme saisissant. Sa technique est époustouflante : qu’il travaille à la pierre noire, au pastel, à l’acrylique ou à la peinture à l’huile, il sait de manière unique capturer la magie du vol d’un oiseau ou l’intensité du regard d’un fauve. Les textes de Françoise Coffrant accompagnent magistralement ses oeuvres pour nous aider à mieux saisir leur portée, mais aussi à mieux comprendre la façon dont elles naissent.

Retrouvez tous nos livres en cliquant ici : une idée cadeau sympa !

N’oubliez pas de consulter nos bons plans pour un Noël 100% créatif !!!